L'Union HLM s'inquiète du rapport Attali

Defawe Philippe |  le 28/01/2008  |  France entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Collectivités locales
Valider

L'Union sociale pour l'habitat s'est dite "inquiète" face aux propositions pour le logement social du rapport Attali, qu'elle a qualifiées "d'agrégats d'idées disparates", mardi lors d'une conférence de presse.
Parmi les 314 propositions du rapport que Jacques Attali a remis au président de la République, certaines mesures sur le logement social sont jugées "curieuses" voire "dangereuses" par l'USH, qui a épinglé un "manque de cohérence" et une "méconnaissance" du sujet.
"Certaines propositions vont vers la banalisation complète des acteurs du logement social, donc de sa disparition", ont noté les responsables de l'Union, alors que "d'autres vont dans le sens d'un renforcement des obligations de services publics du secteur HLM".

Le rapport préconise par exemple "la possibilité de libérer les loyers HLM d'une part, les alignant sur le parc privé, alors que, d'autre part, il fait obligation aux organismes de signer des contrats avec objectifs très ambitieux de construction de logement social", ont-ils critiqué.
Autre exemple de contradiction cité par l'USH, le rôle des aides au logement (APL). Dans un premier temps, le rapport propose de "supprimer les aides à la pierre" indispensables pour la construction de logements et de "les remplacer par l'APL".
Mais plus loin, il suggère de "réserver l'APL à l'accession à la propriété", ou encore de "faire des économies sur l'APL pour financer les Ecopolis", villes nouvelles écologiques que la commission voudrait voir construire en France.
Enfin, l'USH s'est étonnée que le rapport propose d'utiliser "les fonds propres des organismes HLM pour financer" ces mêmes Ecopolis.
L'utilisation de la trésorerie des HLM est un sujet récurrent, certains organismes étant même qualifiés de "dodus dormants" qui amasseraient des fonds sans entreprendre de construction, ce que récuse l'USH.
La trésorerie des HLM s'élève à 10,5 milliards d'euros, ont précisé les responsables. Sur ce total, 5 milliards sont consacrés à l'entretien des immeubles, au paiement des impôts fonciers, au remboursement des emprunts, et un peu plus de 5 milliards servent à la construction, la modernisation et la mise aux normes des biens immobiliers.
©AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur