En direct

L’UFE révèle l’inefficacité de certaines mesures du Grenelle
Efficacité énergétique - © © wordle.net

L’UFE révèle l’inefficacité de certaines mesures du Grenelle

Philippe Rodrigues et Frédérique Vergne |  le 18/06/2012  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Valider

Dans une étude qui devrait être publiée courant juillet, l’UFE met à mal certaines mesures prises dans le cadre du Grenelle Environnement qui, selon l’association professionnelle du secteur de l’électricité (1), s’avèrent lourdes, coûteuses, et peu rentables en termes de taux de retour sur investissement.

A la suite de l’adoption du projet de directive sur l’efficacité énergétique, l’UFE estime,  dans un édito du 18 juin sur son site internet,  que les fournisseurs d’énergie auront, plus encore, pour mission, de conseiller et d’orienter avec pertinence, les choix de leurs clients vers les actions les plus efficaces, non seulement en termes d’énergie économisée, mais aussi en termes d’euros investis.  « Car, dans tous les cas de figure, c’est bien le consommateur qui décide au final, et qui paye l’investissement générant de l’efficacité énergétique. Il est donc en droit d’avoir un retour sur investissement économiquement correct. Et ce, d’autant plus que si, pour financer l’investissement d‘efficacité énergétique, il a emprunté, ce qui est souvent le cas… ». Une réflexion qui émane de travaux d’analyse menés durant plusieurs mois  sur les mesures prises dans le cadre du Grenelle Environnement. Les retours d’expérience ont permis à l’UFE d’établir un classement (de type Merit Order) des actions en matière d’efficacité énergétique, établi sur la base d’une comparaison de leur taux de retour sur investissement (TRI).

Cette étude, dont la publication a été repoussée à plusieurs reprises et désormais prévue pendant la deuxième quinzaine de juillet, est riche d’enseignements dont l’UFE dévoile certains.

« Les orientations prises qui, en réalité, s’avèrent lourdes, coûteuses, et peu rentables en termes de TRI - comme, par exemple, l’isolation complète des logements - au détriment d’un éventail de mesures qui maximiseraient les économies d’énergie par euro investi, en y intégrant des actions de type comportementale, éventuellement appuyées par des automatismes de gestion de l’énergie, actuellement peu reconnues par les dispositifs de type Certificats d’économie d’énergie », relève l’UFE. Une façon aussi de réactiver le débat entre efficacité énergétique «active» (liée aux équipements) et «passive» (liée à l’enveloppe).

Opérations rentables


Sachant que toute action d’efficacité énergétique « est, d’abord et avant tout, enclenchée et financée par le client final – particulier ou entreprise – la priorité doit être accordée aux opérations rentables, c’est-à-dire celles dont le TRI est inférieur à 10 % pour le secteur privé, et à 4 % pour le secteur public », poursuit le syndicat.

L’étude fait ainsi ressortir « l’inutilité de certains crédits d’impôts qui, pourtant, pèsent sur le budget de l’Etat ». Pour les actions qui ont un TRI entre 10 % et 4 % « des mécanismes originaux de soutien pourraient être mis en place (bonification et garantie de prêts, par exemple), sans pour autant grever les finances publiques, nationales ou locales ».

L’étude de l’UFE montre également que « les objectifs dans le domaine résidentiel sont surévalués de 25%, ceux du tertiaire sous-évalués de 3%, le potentiel dans l’industrie étant ignoré alors même qu’il représente près de 75% du gisement tertiaire ». Et sur ce point, l’UFE se dit être totalement en phase avec l’Association française du gaz (AFG).

Pour en savoir plus sur cette étude, rendez-vous en juillet, au moment du lancement de la Conférence environnementale…

(1)    Les adhérents de l’UFE sont : BKW, CNR, Direct Energie, EDF, ELE, ENEL France, E.ON, ERDF, France Hydro-Electricité (FHE), GDF SUEZ, POWEO, RTE, SHEM-GDFSUEZ, Syndicat des Energies Renouvelables (SER), UNELEG, VATTENFALL.

Commentaires

L’UFE révèle l’inefficacité de certaines mesures du Grenelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur