Entreprises de BTP

« L’organisation des entreprises générales est l’atout le plus apprécié des maîtres d’ouvrage publics », Max Roche, président d’EGF.BTP

Mots clés : Entreprise du BTP - Etat et collectivités locales - Maîtrise d'ouvrage - Travaux publics

Une étude publiée par EGF.BTP, le syndicat national des entreprises générales du bâtiment et des travaux publics, montre la bonne perception des entreprises générales par les maîtres d’ouvrage publics, sur les plans de l’organisation, du pilotage des projets et du respect des délais. Le président du syndicat, Max Roche, qui s’est confié à cette occasion au Moniteur, regrette que les collectivités publiques perçoivent les corps d’état séparés comme une obligation stricte.

Vous venez de réaliser une étude sur les attentes des maîtres d’ouvrage publics envers les entreprises générales. Que vous apprend-elle ?

Les maîtres d’ouvrage publics voient les entreprises générales comme des apporteurs de solutions et de résultats. Les entreprises générales, nous disent-ils en premier lieu, formulent des réponses techniques sécurisantes sur les plans de la qualité constructive, des coûts et des délais. Une seconde thématique apparaît nettement : à leurs yeux, l’entreprise générale intègre les nouvelles technologies au sens large dans la réponse à des besoins qui se complexifient. La performance énergétique des ouvrages, leur empreinte carbone, la satisfaction des demandes actuelles et futures des usagers… Tout ceci doit se combiner avec la prolifération normative et le respect de leurs budgets et de leurs calendriers. Aussi, le principal enjeu des sondés concerne le développement durable (cité par 43,8% d’entre eux), suivi du prix (28,6%) et de l’innovation (27,1%). En résumé, les maîtres d’ouvrage apprécient l’entreprise générale d’abord parce qu’elle leur offre une organisation (58,3% des répondants) et une maîtrise technique et économique du projet (45,6%), ainsi qu’un seul interlocuteur (52,9%). Leurs attentes vis-à-vis de nos entreprises sont très fortes, d’une part en termes de performance pour gagner en coût et en délai, et, d’autre part, en matière de RSE (développement durable, emploi local, bien-être et sécurité des salariés, tranquillité des riverains, relations équilibrées avec les sous-traitants …).

Focus

L'enquête

L’enquête de EGF.BTP conduite par le cabinet Qualimétrie a interrogé 2O4 maîtres d’ouvrage publics sur leur perception des entreprises générales du BTP. L’échantillon incluait 48% de collectivités territoriales, 28% de bailleurs sociaux, 21% d’agences d’Etat et autorités administratives et 3% d’entreprises publiques. Parmi les atouts loués par les maîtres d’ouvrages publics, l’organisation des entreprises générales arrivent en tête avec 58% de réponses favorables, suivie de l’interlocuteur unique (53%) et de la maîtrise des coûts et des délais (46%). A contrario, les frais généraux qui pèsent sur la facture finale (55%) et le recours à la sous-traitance (34%) restent les principaux freins exprimés par les collectivités et les bailleurs sociaux. Ces derniers portent également une attention particulière à la responsabilité sociale et sociétale (76%) des constructeurs et à leur capacité d’innovation (76%) et à leur engagement en faveur du développement durable (7O%).

 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X