En direct

L’Ordre des architectes lance une plate-forme numérique sur la transition écologique
Denis Dessus, président du Cnoa - © © Bruno Lévy/Le Moniteur

L’Ordre des architectes lance une plate-forme numérique sur la transition écologique

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 29/03/2019  |  Transition énergétiqueDenis DessusProfessionConseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transition énergétique
Denis Dessus
Architecture
Profession
Conseil national de l'Ordre des architectes (Cnoa)
Valider

Dans la foulée du Grand débat, Denis Dessus, président du Conseil national de l’ordre des architectes (Cnoa) a présenté la plate-forme numérique de ressources, destinée à "réussir la révolution écologique".

Le Conseil national de l’ordre des architectes a remis hier à Franck Riester, ministre de la Culture, les résultats de la vaste consultation publique lancée dans le cadre du Grand débat national. A partir des quatre thèmes proposés - Habiter, Aménager, Financer, Participer - le Cnoa a reçu 1500 contributions dûment recensées, classées et analysées pour aboutir à 155 propositions.

Une majorité d’entre elles concerne la transition écologique que les architectes doivent, eux aussi, accomplir pour proposer des bâtiments plus performants, un urbanisme durable, attentif au bien-être de ses habitants, etc. L’architecture est l’un des leviers à mobiliser pour concevoir ainsi un aménagement du territoire garant de la dignité, de la solidarité et de l’humanité.

Contributions extérieures

Maîtrise des énergies et des ressources, biodiversité, santé, valorisation du patrimoine, etc. sont autant d’enjeux et de dimensions que l’architecture doit intégrer. Face à l’urgence, le Cnoa - qui avait annoncé ses intentions lors de ses vœux pour la nouvelle année - a lancé ce 29 mars 2019 une plate-forme numérique sur l’innovation, dédiée à la transition écologique. Parrainée par Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, elle s’adresse aux architectes, étudiants et autres acteurs du cadre construit.

Sur le même sujet Pour Denis Dessus, «2019 sera l'année de l'optimisme»

Cet agrégateur de contenus, réunit et valorise des ressources existantes (textes, vidéos, interviews, travaux de recherche, etc.) et les institutions spécialisées (laboratoires des Ensa, Ademe, Puca, CSTB, etc.) Ouverte à des contributions extérieures - qui devront être expertisées et évaluées - elle est dotée d’un comité scientifique qui rassemble, notamment : Alain Bornarel, ingénieur ; Dominique Gauzin-Muller, architecte et universitaire ; Nicola Delon, architecte ; Cyril Hanappe, architecte ; Frédéric Lenne, journaliste ; Michel Lussault, géographe ; François de Mazières, maire de Versailles ; etc.

Afin de dégager de grands axes prospectifs, quatre rubriques sont proposées :
- Quelles peuvent être les réponses de l’architecture en faveur de la transition écologique?
- Quelles solutions pour des bâtiments et aménagements résilients face aux nouveaux risques climatiques?
- Comment promouvoir l’utilisation de ressources et d’énergies locales, l’économie circulaire du bâtiment et les expérimentations locales allant dans ce sens?
- Comment construire une ville numérique à visage humain?

Commentaires

L’Ordre des architectes lance une plate-forme numérique sur la transition écologique

Votre e-mail ne sera pas publié

Jacques Allier

29/03/2019 18h:44

Indéniablement c'est une bonne initiative. Toutefois aux interrogations de ces 4 grands axes se profile une autre interrogation: quelles connaissances doivent être maîtrisées pour que chaque famille de professionnels soit à la hauteur de la tâche. Il est urgent d'adapter la formation initiale à ces enjeux et de mettre en place sans délais les formations continues pragmatiques nécessaires.

Votre e-mail ne sera pas publié

Pierre

04/04/2019 18h:43

Votre dernier point "Comment construire une ville numérique à visage humain" me paraît être un oxymore avec la transition écologique. En effet certains matériaux utiles à la fabrication des technologies numériques (les terres rares) seront bientôt épuisés. Leur exploitation est par ailleurs très polluante. Aussi difficile que cela puisse nous paraître aujourd'hui, une ville résiliente et écologique devra sans doute se passer du numérique et il serait sage d'y réfléchir dès à présent.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur