Réalisations

L’Italie prête à rendre l’obélisque d’Axoum à l’Ethiopie

Le sous-secrétaire d’Etat à la culture italien, Vittorio Sgarbi, a déclaré qu’il était d’accord pour rendre à l’Ethiopie le célèbre obélisque d’Axoum, butin de guerre de Mussolini, endommagé tout récemment par un violent orage sur Rome.
« C’est effectivement le bon moment pour restituer l’obélisque. Mon opposition à la restitution a toujours été d’ordre technique parce que le soulever l’aurait endommagé », a déclaré M. Sgarbi. « Cela n’aurait aucun sens de le restaurer d’abord puis de le restituer car l’opération de déplacement l’endommagerait de nouveau », a ajouté le sous-secrétaire.

La pointe du monolithe qui orne les abords de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a été en partie brisée. L’obélisque, une stèle funéraire de granit de style yéménite datée du IIIè siècle avant Jésus Christ, est l’objet d’un contentieux entre l’Ethiopie et l’Italie, qui diffère son rapatriement depuis 1947, date de la signature d’un accord entre l’Italie et les Nations Unies.

Mussolini l’avait fait prélever parmi d’autres stèles semblables érigées à la gloire des défunts de l’ancien royaume éthiopien d’Axoum, en raison de sa facture, la plus raffinée de toutes.
Le gouvernement de Silvio Berlusconi a renouvelé depuis son élection en mai 2001 la promesse de rendre le trésor mais sans résultat jusqu’à présent. M. Sgarbi faisait partie des opposants au projet.
Le gouvernement éthiopien avait accusé l’Italie d’être responsable de ces dommages.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X