En direct

L'isolation habille l'écoconstruction de nouveaux matériaux
PHOTO - 277882.HR.jpg - © Luc BERTAU/LE MONITEUR

L'isolation habille l'écoconstruction de nouveaux matériaux

PASCALE BRAUN |  le 08/01/2010  |  SantéCollectivités localesArchitectureRéglementationTechnique

Lorraine -

« Le Moniteur » anime un café bavard, ce 8 janvier, au Salon pour l'isolation, la climatisation et le chauffage. Ce rendez-vous annuel entre les professionnels et le grand public se prolonge jusqu'au 10 janvier à la Foire internationale de Metz.

«Nous n'imaginions pas, en lançant voici deux ans nos rencontres intitulées "cafés bavards" dans des communes du parc naturel des Vosges du nord, que les débats autour des matériaux de construction et d'isolation pouvaient prendre une tournure aussi passionnée. Au-delà des éléments techniques, les choix révèlent des approches différentes selon les générations, et démontrent un grand intérêt pour la construction durable », se réjouit Michaël Weber, président du Syndicat de coopération pour le parc naturel régional des Vosges du nord (Sycoparc).

Deux écorénovations exemplaires

Aux convictions environnementales s'ajoute le souhait d'anticiper le durcissement des contraintes normatives. « La qualité de l'isolation et l'étanchéité du bâtiment deviennent primordiales dans la perspective de la réglementation thermique 2012 », prévient Alexis Nicolas, responsable écoconstruction du centre technique Critt Bois-d'Epinal.
« Chacun doit trouver sa propre solution d'isolation en privilégiant des produits sains qui protégeront la qualité de l'air. Quel que soit le matériau choisi, il doit s'inscrire dans un ensemble intégrant un très bon double vitrage, l'isolation prioritaire des combles, le traitement des ponts thermiques et de l'étanchéité à l'air », complète Frédérique Auclair, architecte spécialiste de la construction durable au Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) de la Moselle. L'organisme a fait de ses nouveaux locaux implantés dans des bâtiments du XVIII e siècle à Scy-Chazelles un chantier école, puis une vitrine de l'écoréhabilitation.
Jean-Christophe Moncel, architecte à Sarralbe (Moselle), a également trouvé dans la réhabilitation de ses propres locaux professionnels l'occasion de mettre en pratique ses compétences en matière d'isolation écologique. L'ancien presbytère, datant de la fin du XIX e siècle, est dorénavant équipé de fermetures avec stores intégrés, d'une ventilation double flux et d'une isolation en ouate de cellulose. « L'écoconstruction fait son entrée en architecture. Les entreprises maîtrisant ces techniques complexes sont encore rares, mais un nombre croissant de maîtres d'ouvrage s'intéressent à la basse consommation avec une motivation qui dépasse la seule réduction des factures de chauffage », estime Jean-Christophe Moncel.

Formation : une offre interrégionale

Regroupant parmi ses partenaires la direction de l'architecture et du patrimoine, l'école d'architecture de Nancy, le conseil régional de Lorraine et le centre de ressources Lorraine Qualité environnement, l'association Classe 4 basée à Burey-la-Côte (Meuse) lance en ce début d'année la sixième édition de sa formation au développement durable et à la qualité environnementale. « Dispensé dans le Grand Est de la France, le cycle d'un an, qui débouche sur un certificat professionnel supérieur, s'adresse à des professionnels de l'aménagement et de la construction déjà sensibilisés, qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques. Qu'il s'agisse d'architectes, de responsables de collectivités ou d'entrepreneurs, les participants s'engagent dans un apprentissage intense. Ils font ensuite acte de pionniers en proposant des solutions écologiques nouvelles en France, mais validées dans les pays voisins », souligne Véronique Galmiche, déléguée générale de Classe 4.-

L'isolation consolidée au salon de Metz

Du 8 au 10 janvier à Metz, la quatrième édition du « Salon pour l'isolation, la climatisation et le chauffage » confirme la montée en puissance du premier thème. « Nous avons introduit l'isolation en 2009, elle contribue aujourd'hui au tiers de la manifestation, tant au point de vue des motivations des visiteurs que du poids relatif, parmi les quelque 45 exposants », indique Valérie Hulin, chef de projet chez Metz Expo. Cette montée en puissance reflète l'effervescence du marché : à côté des isolants industriels traditionnels, comme les laines de verre et de roche ou le polystyrène, les consommateurs s'intéressent aux produits biosourcés comme le lin, la paille, le chanvre, la ouate de cellulose ou la fibre de bois.

Commentaires

L'isolation habille l'écoconstruction de nouveaux matériaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX