En direct

L’isolation extérieure par enduit sur polystyrène résiste au feu et le prouve
Vue d’unefaçade testées avec un enduit mince mixte sur 20 cm de PSE, après 30 minutes d’essais conventionnels Lepir 2. - © © DR

L’isolation extérieure par enduit sur polystyrène résiste au feu et le prouve

ISABELLE DUFFAURE-GALLAIS |  le 22/03/2016  |  TechniqueEtatProduits et matérielsSecond œuvreEnduit

Les industriels de l’isolation thermique par l’extérieur par enduit sur polystyrène expansé ont mené collectivement une campagne d’essais pour valider le bon comportement au feu de leurs systèmes. Encouragés par le ministère de l’Intérieur, ils ont rédigé un guide de préconisations qui complète d’IT 249.

Avec le renforcement des exigences en matière de performance énergétique des bâtiments, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) connaît un développement exponentiel, tant en construction neuve qu’en rénovation. La surface de façades traitées par ces systèmes est ainsi passée de 3 millions de m² en 2007 à 20 millions en 2015. Les techniques d’enduit sur isolant représentent 11 millions de m², dont 10 millions de m² en polystyrène expansé (PSE) sous enduit.

Les systèmes associant PSE et enduit organique ou hydraulique se taillent donc la part du lion sur ce marché convoité. Mais avec l’augmentation progressive de l’épaisseur de polystyrène mis en œuvre (passées de 7 cm à 14 cm), le doute s’est installé chez certains prescripteurs : un incendie ne risquait-il pas de se propager via la façade vers les étages supérieurs d’un bâtiment, en embrasant le polystyrène ? Pour lever le doute, les industriels de cette filière, réunis au sein de trois syndicats (l’Afipeb pour le PSE, le Sipev pour les enduits organiques et le SNMI pour les mortiers hydrauliques), ont lancé il y a trois ans une démarche commune pour prouver le bon comportement au feu des façades revêtues de leurs systèmes. Une initiative d’envergure qui leur aura coûté plus de 350 000 euros. Les résultats de la campagne d’essais en grandeur réelle ont été présentés au cours d’une conférence de presse, le 22 mars, en attendant la sortie prochaine d’un guide de préconisations.

Instruction technique n° 249

Rappelons que l’ITE est soumise à une réglementation spécifique en matière de sécurité incendie. Elle est régie par plusieurs textes en fonction de l’usage du bâtiment. Ainsi, l’instruction technique n° 249 (IT 249) s’applique dans sa version en vigueur (arrêté du 24 mai 2010) aux façades des établissements recevant du public (ERP). Visant divers types de façades et de systèmes d’ITE, elle consacre son paragraphe 5 aux façades en béton ou en maçonneries isolées par des systèmes d’enduit sur PSE. Pour les bâtiments d’habitation, c’est l’arrêté du 31 janvier 1986 qui s’applique, inspiré de l’IT 249 version 1982. Pour harmoniser et simplifier les textes, les ministères du Logement et de l’Intérieur recommandent dans une lettre du 30 septembre 2015, d’appliquer l’ITE 249 version 2010 aux bâtiments d’habitation de 3e et 4e catégories, c’est-à-dire aux immeubles d’au moins quatre étages sur rez-de-chaussée dont le plancher bas du logement le plus haut est à moins de 50 m du sol et accessible aux engins de pompiers.

Guide de préconisations

Les systèmes d’ITE par enduit sur PSE ayant évolué au cours des dernières années, les ministères n’ont pas modifié le contenu de l’IT 249 mais ont encouragé les industriels à valider par des essais normalisés le bon comportement au feu de leurs systèmes et à décrire dans un guide de préconisations les dispositions constructives permettant de limiter la propagation d’un incendie sur une façade en béton ou en maçonnerie revêtue d’un enduit sur PSE. Des essais en grandeur réelle ont été réalisés selon le protocole Lepir 2 (local expérimental pour incendie réel à 2 niveaux) sur trois configurations de systèmes représentatives des différentes familles (enduit hydraulique, organique, mixte), avec des épaisseurs de 20 ou 30 cm de PSE recoupées par des bandes filantes incombustibles (laine de roche) à chaque étage. Les essais, réalisés par les laboratoires feu agréés Efectis pour la résistance au feu et Crepim pour la réaction au feu, ont été concluants. En particulier, après une heure d’essai dont 30 mn d’exposition au feu, la flamme ne s’est pas propagée au-dessus du deuxième niveau, ni latéralement.

Le guide des dispositions constructives validées par les essais sera bientôt consultable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur. En avril, promettent les représentants des trois syndicats qui vont maintenant s’employer à communiquer la bonne nouvelle aux bureaux de contrôle et aux assureurs.

Commentaires

L’isolation extérieure par enduit sur polystyrène résiste au feu et le prouve

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX