En direct

L’Isle-Jourdain, deuxième commune du Gers, poursuit un développement au vert
Le centre commercial. - © DAVID BECUS DAVID BECUS

L’Isle-Jourdain, deuxième commune du Gers, poursuit un développement au vert

Bertrand Escolin (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 28/07/2015  |  ConjonctureCollectivités localesGers

Fort d'une croissance démographique qui accompagne un développement économique largement dopé par la proximité de Toulouse, L'Isle-Jourdain inaugure l'extension de son retail park, centre commercial à ciel ouvert de 5 000 m2.

Située à 35 km à l’ouest de Toulouse, l’Isle-Jourdain a connu un fort développement ces quinze dernières années, aussi bien démographique qu’économique. Au point de devenir, avec près de 8 000 habitants, la deuxième commune du Gers après Auch. L’équation est assez simple: elle est située à moins de 30 minutes de Toulouse, sur un axe où se situent la briqueterie familiale Gélis (groupe Imerys) à Colomiers, l’un des principaux producteurs français de la brique, Airbus et ses multiples pôles et sous-traitants, l’aéroport de Blagnac, etc. Bref, le développement démographique de la commune qui ne comptait que 5 500 habitants il y a 15 ans ne doit rien au hasard.

Sur cette période, deux entreprises locales, créées et basées à l’Isle-Jourdain, sont devenues leader national de leur secteur. Abrisud, leader de l’abri de piscines, avec plus de 50 000 piscines équipées en Europe, 9 usines dont 6 en France et 300 salariés. Autre implantation de poids, Ecocert, l’organisme de certification en agriculture biologique, où travaillent quelque 250 personnes. Le siège est d’ailleurs un exemple d’architecture bioclimatique en paille enduit de terre lissée et de bois, conçu par Jean-François Collart en 2012.

Intégrer le centre dans les constructions existantes

C’est le même souci d’intégration dans le site qui prévaut depuis des années dans ces nouveaux quartiers, et donc à l’extension, inaugurée en juillet du retail park. Situé dans la zac commerciale du Pont Peyrin, où l’on trouve Abrisud notamment, le projet est porté par Midi 2i, filiale immobilière de la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, spécialisée en gestion et ingénierie immobilière, associée au promoteur CFA Midi Pyrénées (filiale promotion du groupe Financière Duval).

La zone de chalandise de cette zone commerciale, classée zone d’intérêt général par la communauté de communes Gascogne Toulousaine, maître d’ouvrage de la ZAC, est l’une des plus importantes du Gers, près de 20 000 ménages à moins de 30 minutes. Le retail park vient d’accueillir ses nouvelles enseignes: Pulsat, Picard, Générale d’optique, Centrakor, Distri Center. Biocoop et un restaurant ouvriront cet été.

L’architecte Philippe Mouilherat, qui avait déjà dessiné le centre commercial de la ZAC en 2009 (Carrefour market), a voulu intégrer le nouveau centre dans les constructions existantes. Reprise des teintes du centre commercial existant, traitement paysager, escalier qui relie les deux parvis, vaste auvent protège soleil. Une architecture commerciale qui confirme la vocation économique de la commune gersoise dans un cadre qui n’est pas sans rappeler le film d’Etienne Chatiliez «Le Bonheur est dans le pré».

Commentaires

L’Isle-Jourdain, deuxième commune du Gers, poursuit un développement au vert

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur