Le moniteur
L'investissement locatif toujours en berne en 2014
Logements anciens - © Maya Pic / CTB

L'investissement locatif toujours en berne en 2014

Barbara Kiraly |  le 09/02/2015  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Valider

Les particuliers investisseurs boudent encore le marché de l'immobilier. En 2014, le nombre de transactions réalisées en vue de louer directement le produit acheté a reculé de 1,3% par rapport à 2013 selon Century 21.

La part des particuliers investisseurs a reculé de 1,3% sur le marché de l’immobilier en 2014, selon une étude publiée par Century 21* samedi 7 février. Un résultat décevant, qui fait suite à des baisses plus conséquentes en 2013 et 2012 (respectivement -7,5% et -5,2% selon le réseau d’agences immobilières). « Le triptyque « Taxation, Réquisition, Encadrement » a inquiété les investisseurs et a rompu le fil de la confiance nécessaire pour réaliser ces investissements de long terme », estime le réseau dans le document publié. Gageons que les effets de la crise économique (augmentation du taux de chômage, croissance atone ou presque, incertitudes liées à l’avenir…) ont également joué un rôle important. Au-delà des causes, les faits sont là : 130 000 transactions « ne se sont pas réalisées sur ce marché depuis trois ans ».

Un investisseur sur quatre est retraité

Mais alors, qui a réalisé un investissement locatif dans l’immobilier en 2014 ? Selon le réseau d’agences immobilières Century 21, près d’un investisseur sur quatre (24,1%) est un retraité. « L’augmentation de l’espérance de vie et les incertitudes liées au régime des retraites les poussent à se constituer des revenus complémentaires », indique l’étude. S’ils restent majoritaires, les seniors se sont montrés frileux l’an passé car la part des acheteurs à la retraite a reculé de 10,9% entre 2013 et 2014. Les employés et ouvriers arrivent sur la deuxième marche du podium (20,4%, +9,5% sur un an) suivis de près par les cadres moyens (17,0%, -6,9% sur la période). « Là encore, cet investissement est réalisé afin de se constituer à terme un revenu complémentaire. Les cadres supérieurs et les professions libérales, en revanche, se désintéressent de ce type d’investissement, ils ne représentent plus que 11,6% de ce marché.»

Tableau représentant la typologie des investisseurs particuliers dans l'immobilier en 2013 et 2014
Tableau représentant la typologie des investisseurs particuliers dans l'immobilier en 2013 et 2014 - © © century 21

Sans surprise, les particuliers investisseurs se tournent majoritairement vers les petites surfaces. Elles sont plus faciles à louer et leur prix demeurent plus accessibles. Dans 32,1% des cas, le particulier se tourne vers un deux pièces, dans 30,7% des situations, il opte plutôt pour un studio.

*Etude réalisée sur les biens gérés par Century 21.

Commentaires

L'investissement locatif toujours en berne en 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur