En direct

L'invention de la tour européenne (6/30) : Torre Velasca (1958), Milan (Italie)
Torre Velasca, Milan (Italie), 1958 - © © DR

L'invention de la tour européenne (6/30) : Torre Velasca (1958), Milan (Italie)

Jean-François Pousse |  le 22/07/2009  |  ArchitectureEuropeProfessionnels

Violemment critiquée lors de sa construction, la Torre Velasca n'en est pas moins devenue l'un des édifices majeurs de Milan, partie intégrante de son patrimoine.

Elle vient de fêter ses soixante ans, continue et continuera de fasciner. Violemment critiquée lors de sa construction, la Torre Velasca n'en est pas moins devenue l'un des édifices majeurs de Milan, partie intégrante de son patrimoine. En plein cœur de la ville, à moins de 300 m du Duomo, elle surgit au-dessus du quartier, difficilement visible dans son entier si ce n'est en pénétrant sur la petite place Velasca qu'elle domine de ses 106 m. Édifiée à l'emplacement d'une des béances laissées par les bombardements de 1943, elle accueille au-dessus d'un parking souterrain un programme dense de bureaux, de commerces (18 premiers niveaux), puis d'appartements. Le petit miracle de cette tour, et qui en fait un emblème, est d'avoir su s'affirmer contemporaine, nourrie des idées du Mouvement moderne, mais aussi d'une sensibilité qui tient compte de son environnement, et lui permet de conjuguer, comme l'écrivait l'un des architectes Ludovico Belgiojoso, les « situations du passé (...), la mesure de l'homme, les gestes de l'utilisateur, le rapport entre intérieur et extérieur, le climat, la vision des formes, des espaces environnants ». Avec une liberté confondante, la tour surexprime sa structure en périphérie, puis se permet d'éclore en superstructure par un surplomb de ses 7 derniers niveaux portés par le débord de ses piliers dardés depuis le sol. L'extrême variété des percements, la bichromie d'ocres qui prend si bien la lumière, et une plasticité que l'on peut aussi bien relier au baroque ou à l'expressionnisme, illustrent à la fois un contraste violent avec l'environnement urbain et une osmose avec des thèmes récurrents de l'architecture à Milan.

Ce feuilleton est réalisé dans le cadre de l'exposition "L'invention de la tour européenne" créée par le Pavillon de l'Arsenal.
Commissaire scientifique : Ingrid Taillandier, architecte et enseignante, Olivier Namias, architecte et journaliste avec Jean-François Pousse, journaliste / Scénographe : Manuelle Gautrand Architecture.
Exposition du 14 mai au 4 octobre 2009 au Pavillon de l'Arsenal, entrée libre.
En savoir + sur www.pavillon-arsenal.com

Fiche Technique

Maître d'œuvre : BBPR - Gian Luigi Banfi, Ludovico Barbiano Di Belgiojoso, Enrico Peressutti, Ernesto Nathan Rogers
Maître d'ouvrage : rice - Società GImmobiliare

Calendrier : 1956 - 1958
Adresse: 5, piazza Velasca | 20122 Milano
Hauteur en mètres: 106 m
Nombre de niveaux: 26

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur