En direct

L'initiative Hamosphère, facilitateur de réversibilité

Chloé Bruneau, doctorante ADEME à l'université de droit et science politique de Nantes, co-fondatrice d'Hamosphère-coopération |  le 29/11/2018  |  LoireInternational

Hamosphère-coopération a pour objectif de faciliter la réversibilité des bâtiments et de favoriser la flexibilité d'aménagement sur les territoires. La structure propose un accompagnement stratégique de projets avec la philosophie : « empreintons mieux à la nature ». Propos de Chloé Bruneau, co-fondatrice de la structure.

Quelle est le cœur d'activité d'Hamosphère-coopération ?

Hamosphère-coopération est à la fois un facilitateur de projets et un aménageur coopératif sur le territoire de la région Pays-de-la-Loire. Composé d'une association loi 1901 et d'une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), il accompagne les acteurs locaux dans leur projet d'aménagement, en utilisant deux leviers : la réversibilité et la coopération. Hamosphère réalise des missions d'accompagnement, des études de pré-figuration (technique, juridique et réglementaire) pour des projets d'utilité sociale, environnementale et économique, en lien avec des partenaires techniques et institutionnels. La SCIC Hamosphère peut être amenée à participer au financement des projets accompagnés, par levées de parts sociales coopératives.

Quelle est votre conception de la réversibilité en matière de bâti ?

Les approches contemporaines de la réversibilité en matière de politiques urbaines et de bâti privilégient une réversibilité tournée vers la mutabilité de l'immeuble dans le temps. La conception de la réversibilité d'Hamosphère s'attache, au-delà de l'adaptabilité de l'immeuble, à considérer le sol comme porteur de biodiversité et bien commun de l'humanité. Cela suppose une capacité de retour à l'état initial : du retrait du bâti et autres aménagements à la remise en état environnementale du terrain d'implantation (voire sa valorisation). Cette approche éco-systémique de la réversibilité doit permettre de minimiser, en amont d'un projet d'aménagement, le coût de la remise en état environnementale en faveur de la biodiversité et des sols, de favoriser la démontabilité ou [...]

Cet article est réservé aux abonnés Opérations Immobilières, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur