En direct

L’Industrie des matériaux de construction devra embaucher 1 400 salariés par an selon l’Unicem
DCIM\100MEDIA\DJI_0178.JPG - © SMC Eurovia

L’Industrie des matériaux de construction devra embaucher 1 400 salariés par an selon l’Unicem

Anaïs Divoux |  le 03/12/2020  |  France UnicemMatériaux

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Unicem
Matériaux
Vie du BTP
Valider

Faut-il s’alarmer du manque de salariés dans la filière des matériaux de construction ? L’Union nationale des industries de carrières et des matériaux de construction (Unicem) tire en effet la sonnette d’alarme. Selon l’enquête annuelle du syndicat, les entreprises du secteur vont devoir embaucher massivement ces prochaines années.

1 400 : c’est, d’après l’Unicem, le nombre de collaborateurs que la filière matériaux de construction devra embaucher, et ce pendant 20 ans, pour redresser la barre.

Pourquoi ce besoin imminent d’embaucher ?  Depuis 2017, la fédération note une chute importante du nombre de salariés et intérimaires : alors qu’ils étaient près de 92 000 en 2007, ils ne sont plus qu’environ 73 000 en 2019.


52 % des salariés ont 45 ans et plus


A cela s’ajoute le fait que 52 % des salariés ont 45 ans et plus. L’âge moyen d’un salarié de ce secteur est actuellement de 43,8 ans. Cette constatation amène une évidence. Le secteur va devoir faire face à une vague de départs à la retraite ces prochaines années et reconquérir des vocations chez les plus jeunes.

Parmi les professions les plus vieillissantes, avec une proportion de personnes de plus de 50 ans comprises entre 30 et 40% et peu de « jeunes » : les chaudronniers-soudeurs, les conducteurs et chauffeurs de poids lourds, les chefs de chantier, les opérateurs qualifiés de la construction, et même les cadres administratifs et commerciaux.


Moins d’élèves sur les bancs de l’école


Pour anticiper ces 1400 collaborateurs à venir, une solution évidente : la formation. Pourtant, les effectifs en formation initiale en voie scolaire ainsi que l’alternance diminuent graduellement ces dernières années. Il faut compter 3030 jeunes via la voie scolaire, soit 5% de moins en 2018/2019 qu’en 2012/2013, et 2429 jeunes en alternance, soit 11% de moins en 2018/2019 qu’en 2012/2013.

Alors que les besoins sont multiples dans le secteur, les formations se concentrent autour de trois secteurs. Au sein des formations scolaire et en alternance, sur l’année 2018-2019, 2977 élèves se sont formés au métier de mécaniciens d’engins, profession qui atterrie à la première place des formations les plus sollicitées, 1667 se sont formés à la conduite d’engins, et enfin 648 ont étudié les métiers de la pierre et marbrier.

Preuve que la détermination de pallier ce besoin imminent d’embauche est grande, au total, en 2019, plus d’un million d’heures de formation ont été engagées.

Commentaires

L’Industrie des matériaux de construction devra embaucher 1 400 salariés par an selon l’Unicem

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil