Immobilier

L’immobilier, entre enjeu stratégique et contrainte pour les chefs d’entreprise

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Près de 7 chefs d’entreprise sur 10 n’ont pas de stratégie pour optimiser leurs coûts immobiliers, selon une étude réalisée par OpinionWay pour le promoteur Atland, publiée dans le cadre du Simi qui ferme ses portes vendredi 8 décembre. Pourtant, la majorité des patrons se dit insatisfaite des locaux qu’ils utilisent. 

L’immobilier, un enjeu stratégique pour les PME… et pourtant difficile à appréhender. Si 85% des patrons de PME considèrent l’immobilier comme un enjeu stratégique, 68% déclarent n’avoir engagé aucune stratégie ou aucune action concrète d’optimisation de leurs coûts immobiliers. En conséquence, 60% des sondés se disent insatisfaits de leurs locaux car ils ne répondent pas à leurs besoins actuels. Ce paradoxe est mis en lumière par une enquête* réalisée par OpinionWay pour le promoteur immobilier et gestionnaire d’actifs Atland, publiée à l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise (Simi).

Pourquoi une telle contradiction ? Parce que les PME perçoivent difficilement d’entrée de jeu les potentiels « gains » d’un investissement immobilier. Un phénomène qui « explique probablement en partie [leur] difficulté d’appréciation quant à l’adéquation de leurs locaux professionnels à leurs besoins actuels et futurs », analyse OpinionWay.

 

Mise en conformité des bâtiments

 

Et si la solution à ce malaise venait de l’acquisition de patrimoine ? C’est la question que pose l’étude : « l’acquisition de locaux professionnels permet d’éviter les contraintes relatives au bail commercial et assure une certaine stabilité de l’activité. » Pour autant, l’information sur les produits financiers permettant de mettre en œuvre cette solution demeurent insuffisants estime OpinionWay. 

Malgré ce retard, une majorité de PME déclare avoir engagé une réflexion sur l’amélioration de leurs locaux. Une tendance boostée par la montée en puissance de la problématique liée à la qualité de vie au travail des collaborateurs. Ainsi, « 62% [des chefs d’entreprise] se soucient de leur bien-être dans l’aménagement intérieur de leurs locaux et 42% de l’aménagement d’espaces de travail partagés », déclare l’étude.

Les petites et moyennes entreprises vont aussi orienter leur réflexion sur la mise en conformité des bâtiments, notamment en ce qui concerne les normes liées au développement durable et à la transition énergétique des immeubles. Ainsi, 57% ont engagé ou souhaitent engager une réflexion sur l’optimisation de leurs dépenses énergétiques, et 11% envisagent de le faire. Oui mais quand ?

 

 

* Méthodologie : enquête réalisée par OpinionWay du 25 septembre au 9 octobre 2017, auprès d’un échantillon de 400 dirigeants d’entreprise de 50 à 249 salariés représentatifs des dirigeants d’entreprise de 50 à 249 salariés en France. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de taille salariale, de secteur d’activités et de région d’implantation de l’entreprise.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X