En direct

L'îlot Chalucet prend forme
- © PHOTOS : JEROME CABANEL

L'îlot Chalucet prend forme

le 28/09/2018  |  VarQuartierUrbanisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Var
Quartier
Collectivités locales
Urbanisme
Valider

Toulon -

Aménagé sur l'emprise de l'ancien hôpital Chalucet au centre de Toulon (Var), le futur « quartier de la créativité et de la connaissance » est un projet ambitieux à plus d'un titre. D'abord, ses quatre maîtres d'ouvrage - la métropole Toulon Provence

Méditerranée, la Ville de Toulon , le département du Var et la CCI -se sont mis d'accord en 2015 pour confier à une même équipe de maîtrise d'œuvre, en l'occurrence celle conduite par l'agence d'architecture Corinne Vezzoni & Associés, la conception de cet ensemble de 30 000 m2 SP. Au programme : la construction de l'Ecole supérieure d'art et de design (Esad) et de l'école de commerce Kedge Business School ; la restauration et l'extension de la chapelle d'un ancien hospice du XVIIe siècle transformée en médiathèque ; la requalification dans sa dimension historique du jardin Alexandre Ier ; des bureaux ; et enfin un aménagement urbain pour intégrer le site dans le projet de promenade Henri IV (lire encadré). S'y ajoute un immeuble de 160 logements édifié par Icade.

Dans une même logique de cohérence, la métropole est le pilote de l'opération. En concertation avec ses partenaires, elle a attribué au même groupement, constitué de Travaux du Midi Var (filiale de Vinci Construction), Léon Grosse et Renaudat, le lot « gros œuvre-terrassements-charpente métallique » pour l'Esad, le bâtiment Kedge et la médiathèque. Les logements sont, eux, construits par Poggia Provence. Et le conseil départemental vient de lancer les appels d'offres pour les bureaux.

Livraison à la rentrée 2019. Organisés en deux équipes, jusqu'à 200 compagnons travaillent entre 6 h et 23 h sur le site de 3 ha en chantier depuis un an. Ils ont un défi de taille à relever : livrer le tout à la rentrée universitaire 2019. Le mois dernier, ils avaient réalisé 70 % du gros œuvre. Ainsi, au centre, les fondations et les trois sous-sols du parking du plot logements sont achevés. Au nord, le hall d'entrée de l'Esad, dont le socle est monté et élevé par travées de 9 m de haut, est visible. En dessous, le bâtiment de Kegde est monté jusqu'au deuxième étage. Il se caractérise par son noyau en béton intérieur qui se rétrécit au fur et à mesure qu'il monte et par son porte-à-faux en charpente métallique. A l'ouest, l'escalier de l'extension de la médiathèque arrivée au niveau R + 3 est achevé. Au sud, dans le jardin Alexandre Ier , les bassins d'agrément ont été posés.

A la multiplicité des projets et des intervenants s'ajoute la complexité technique. L'Esad, avec ses baies vitrées en forme de faille et sa façade inclinée tenue par deux poutres en post-contrainte, est de loin l'ouvrage le plus singulier. Il mobilise en tout 7 675 m3 de béton brut, contre 2 760 m3 pour Kedge et 4 087 m3 pour la médiathèque. « Pour cette façade, nous avons mis en œuvre un voile structurel de 304 m² en béton armé à l'isolation intégrée. Ce dernier a été coulé en place en deux phases successives et incliné à 62° sur quatre niveaux. L'innovation a représenté pour nos équipes un enjeu technique jamais éprouvé jusque-là », rappelle Maxime Chapuis, directeur de projets chez Travaux du Midi Var.

Différents, les bâtiments ont comme point commun le béton blanc laissé brut et réalisé avec le procédé GBE qui consiste à couler deux voiles simultanément un voile intérieur de 20 cm, un isolant de 20-30 cm, un voile extérieur non porteur de 8 à 10 cm. « Il présente plusieurs avantages : une peau plus travaillée, l'absence de joints, un coulage simultané dans la masse », assure Maxime Claude, architecte associé chez Corinne Vezzoni & Associés. Ce choix constructif n'est pas anodin : « Il permet une mise en œuvre simplifiée avec des moyens traditionnels et garantit une isolation performante protégée des agressions extérieures. Cette solution préserve aussi la liberté de conception architecturale en façade », poursuit-il.

Site exigu. Complexe, le chantier l'est d'autant plus que le site exigu ne permet pas de stocker sur place les matériaux. Travaillant à flux tendu, les entreprises se sont de surcroît engagées à réduire au maximum les délais et les nuisances pour limiter l'impact du chantier et ne pas perturber le fonctionnement du pôle multimodal situé à proximité au nord. Pour l'heure, les délais sont tenus.

A la multiplicité des projets et des intervenants s'ajoute la complexité technique.

Maîtrise d'ouvrage : TPM (Esad), Ville de Toulon (médiathèque), chambre de commerce et d'industrie du Var (école de commerce Kedge BS), conseil départemental du Var (bureaux), Icade (logements). Maîtrise d'œuvre : Corinne Vezzoni & Associés (mandataire), Devillers & Associés. Paysagiste : HYL Hannetel et Yver. Bureaux d'études : Adret, Ingénierie 84, Cerretti, CEC, Ginger CEBTP, Francis Fontanez, 8'18''. Coût global : 120 M€ TTC.

PHOTO - 15181_909404_k3_k1_2128067.jpg
La chapelle d’un ancien hospice du XVIIe siècle transformée en médiathèque (à g.) et la nouvelle Ecole supérieure d’art et de design seront deux éléments marquants du futur quartier.- © PHOTOS : JEROME CABANEL

Un projet urbain sur vingt ans

L'un des principaux enjeux de la reconquête du site de Chalucet est de l'inscrire dans la future promenade Henri IV, imaginée par Toulon Provence Méditerranée pour reprendre l'emprise des anciens remparts (conception : Citadia, mandataire : Bloc Paysage). Il doit restaurer des continuités naturelles en s'appuyant sur des parcs - tel le jardin Alexandre Ier - et sur des projets d'aménagement, notamment des friches autour de la voie ferrée au nord. S'étalant sur une vingtaine d'années, le projet consiste à faire le lien entre les différents quartiers et créer de nouvelles connexions avec le cœur de ville. Afin de rendre l'espace public aux piétons, la création de parkings supplémentaires s'impose. Un premier de 600 places est en phase de programmation au nord du centre-ville à côté du Zénith.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur