En direct

L'île des architectures habitées

le 24/02/2017  |  ArchitectureLoire-AtlantiqueInternationalFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Loire-Atlantique
International
France entière
Valider

Plus d'une soixantaine d'opérations, souvent remarquables, ont été lancées depuis 2010.

Un projet urbain à ceci de singulier qu'il est en perpétuel mouvement. Aussi, la fin du mandat de Marcel Smets et Anne-Mie Depuydt était-elle la bonne occasion pour mesurer le travail accompli sur la période 2010-2016. C'est la mission qu'a confiée la société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique (Samoa) au sociologue Jean-Louis Violeau qui a pris la forme d'une exposition présentée à la fin 2016 à l'Ecole nationale supérieure d’architecture. A travers 28 projets, sélectionnés parmi une soixantaine, cette exposition a permis de mettre en exergue une nouvelle approche de fabrique de la ville qui tisse une relation attentive entre projet urbain et projet architectural, notamment au travers des questions d’usages et de mixités. « Cette approche a parfois donné lieu à des discussions pugnaces avec Anne-Mie Depuydt, mais toujours au bénéfice de la qualité du projet », témoigne l’architecte Hervé Potin (Guinée*Potin), qui a coconçu le très attendu programme Ilink mêlant logements, commerces et bureaux, mais aussi un théâtre pour enfants, une crèche, un gîte urbain, des potagers partagés et une conciergerie qui pourrait s’étendre à l’échelle du quartier.

De nouvelles façons d’habiter, mais aussi de travailler. Aux côtés d’immeubles répondant aux normes du marché tertiaire comme le Bâtiment B (Barré-Lambot, 2013) ou le siège du groupe Keran (Dominique Perrault, 2015), la Samoa a eu la bonne idée de jouer la carte d’un « urbanisme de transition » en redonnant vie à des friches afin d’y accueillir temporairement de jeunes créateurs avec des loyers nettement en dessous des prix du marché. C’est ainsi que l’architecte Christophe Theilmann a transformé sobrement deux halles pour y héberger le Solilab (2014), un lieu de vie tourné autour de l’économie sociale et solidaire. Et d’une certaine manière, c’est de cette façon qu’est né le quartier de la Création. Avant leur métamorphose par Franklin Azzi pour y héberger l’école des Beaux-Arts et en faire le futur cœur de ce quartier, les halles Alstom hébergeaient déjà provisoirement des artistes et créateurs.

Ces créateurs ont grandi au rythme de l’île et beaucoup se sont installés dans des locaux pérennes, mais toujours dans le périmètre du quartier pour continuer à bénéficier de sa dynamique.

PHOTO - 5974_377196_k2_k1_947241.jpg
PHOTO - 5974_377196_k2_k1_947241.jpg - © STEPHANE CHALMEAU
PHOTO - 5974_377196_k3_k1_947244.jpg
PHOTO - 5974_377196_k3_k1_947244.jpg - © EXPLORATIONS / BLOCK ARCHITECTURE / SAMOA
PHOTO - 5974_377196_k4_k1_947245.jpg
PHOTO - 5974_377196_k4_k1_947245.jpg - © VALERY JONCHERA Y / SAMOA
PHOTO - 5974_377196_k6_k1_947247.jpg
PHOTO - 5974_377196_k6_k1_947247.jpg - © ART & BUILD ARCHITECTE / PARGADE / SAMOA
PHOTO - 5974_377196_k7_k1_947248.jpg
PHOTO - 5974_377196_k7_k1_947248.jpg - © JEAN-DOMINIQUE BILLAUD / SAMOA
« Une dynamique est enclenchée autour du quartier de la Création »

« La Samoa est une société publique locale qui s'intéresse à la fabrication de la ville et de ses usages.

Nous sommes aménageurs, mais aussi développeurs du quartier de la Création, un modèle tourné autour des industries culturelles et créatives. Cette alliance entre l'enseignement supérieur - avec les écoles d'architecture, d'arts graphiques, des beaux-arts, de design, le médiacampus, le pôle universitaire numérique, etc. -, la recherche, le développement économique et la culture est sans équivalent en France.

Cette organisation nous permet de considérer l'île comme un laboratoire urbain in situ .

Autour de communautés créatives, nous expérimentons et travaillons sur des thématiques très urbaines comme l'espace et les modes de vie, le développement durable, la ville connectée et la santé, en préfiguration de l'arrivée du CHU. En 2022, le quartier de la Création, ce sera 90 000 m2 d'immobilier d'activité et d'équipements structurants, 4 000 étudiants, plus de 100 doctorants et bien plus de 1 000 emplois créatifs directs et indirects.

Une dynamique est enclenchée. Tout le monde perçoit que c'est le “spot” où il faudra être. »

« J'ai toujours défendu les architectes, même si j'ai pu être dure »

« La fin d'une telle mission est quelque chose de très fort, plus fort que je ne le pensais. Je me suis énormément impliquée. Rien qu'en journées de présence : quatre jours par mois durant six ans, cela correspond à près d'une année entière !

J'ai quelques regrets comme le Chronobus, que je trouve trop circulatoire, ou la grande piste cyclable, qui n'est pas encore faite, mais dont on va commencer un tronçon cet été. J'ai surtout beaucoup de motifs de satisfaction comme l'intégration du CHU et le fait d'avoir réussi à convaincre, avec Marcel Smets, de l'importance d'un système de transports en commun en réseau. J'ai aimé travailler avec les promoteurs qui ont su s'intéresser à la programmation, aux usages, aux rez-de-chaussée… Et bien sûr avec les architectes que j'ai toujours défendus, même si j'ai pu être dure. Il y a d'ailleurs une scène nantaise extraordinaire. Avec la Samoa, dont mon agence était une sorte d'extension, j'ai eu une réelle complicité. Je ne quitte pas des collègues, mais une bande d'amis. J'ai essayé de raconter tout ça dans un calendrier-almanach que j'ai réalisé avec le graphiste Jean-Marc Ballée. Cet objet hybride sortira le 1er mars et il raconte ma vision de l'île, le projet, mais aussi les coulisses. Il s'appelle « Le Frankenstein de l'île de Nantes », car c'était le surnom de mes premiers documents tellement j'étais submergée par les informations. Ce drôle de calendrier est aussi un hommage à Nantes, aux Nantais et particulièrement aux habitants de l'île. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur