En direct

L'IFI devrait faire gagner plus d'un milliard d'euros à l'Etat en 2018
L'IFI ferait rentrer plus d'un milliard d'euros dans les caisses de l'Etat, selon Les Echos. - © Phovoir

L'IFI devrait faire gagner plus d'un milliard d'euros à l'Etat en 2018

S.V. |  le 02/08/2018  |  Immobilier

Avec quelque 120 000 ménages qui ont déposé leur déclaration d’impôt sur la fortune immobilière, le rendement devrait être supérieur aux premières estimations de Bercy et dépasser le milliard d'euros, rapporte Les Echos.

C’est une bonne nouvelle… pour l’Etat. L’impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui s’est substitué à l’ISF, rapportera plus que prévu, révèle Les Echos ce 2 août 2018. Ainsi, selon les premières estimations de Bercy, la nouvelle imposition devrait faire entrer - pour sa première année d’existence - un peu plus d’1 milliard d’euros dans les caisses de l’Etat. Le chiffre se calculant après le plafonnement de l’IFI.

Lors de l’adoption de la réforme dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2018, le ministère de l’Economie et des Finances avait estimé les recettes à 850 millions d’euros. Mais de nombreuses incertitudes demeuraient, la plus importante étant l’estimation de la part de l’immobilier dans le patrimoine des ménages fortunés. Depuis 2011, les ménages, dont le patrimoine taxable était inférieur 2,57 millions d’euros, n’avaient plus besoin de détailler la composition de leur patrimoine. De plus, comme le note le quotidien économique, l’administration ne disposait d’aucune information sur les détentions d’immeubles par les entreprises.

 

120 000 ménages concernés

 

Ces premiers chiffres montrent que la réforme coûtera un peu moins de 3 milliards d’euros aux finances de l’Etat, alors que l’ISF avait rapporté en 2017 près de 4 milliards d’euros après déduction du plafonnement. D’après les informations des Echos, pour ces premières remontées, quelque 120 000 ménages ont déposé une déclaration d’IFI, soit trois fois moins qu’à l’époque de l’ISF.

L'IFI n'aura cessé de cristalliser les tensions. En avril dernier, 29 députés (LR) avaient déposé une proposition de loi visant à le supprimer. Le motif : la peur que les Français se détournent de l’investissement immobilier. Ce dernier « pourra désormais être taxé jusqu’à 70 %, puisque l’IFI s’ajoutera aux taxes foncières ainsi qu’aux 45 % d’impôt sur le revenu et aux 17% de prélèvements sociaux applicables aux revenus locatifs », avaient-ils calculé.

Des organisations professionnelles, comme la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier) et la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers), avaient tenu des discours inquiets. Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, avait d'ailleurs dénoncé une « stigmatisation de l'immobilier ».  

Commentaires

L'IFI devrait faire gagner plus d'un milliard d'euros à l'Etat en 2018

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur