Immobilier

L’hypothèque, une solution au problème du logement selon le CAE

Le Conseil d’analyse économique (CAE), qui conseille le Premier ministre sur sa politique économique, recommande de « développer le recours à l’hypothèque » pour « loger les classes moyennes », dans un rapport paru jeudi.

« Il ne s’agirait pas d’adapter un système hypothécaire pur, dont les carences sont aujourd’hui bien visibles (aux USA, ndlr), mais d’opter pour un modèle de crédit immobilier hybride, dans lequel seraient prises en compte la solvabilité de l’emprunteur mais aussi la valeur du bien acquis mis en gage », écrivent Jacques Mistral et Valérie Plagnol les auteurs du rapport.
L’hypothèque est largement sous-utilisée en France où la majorité des prêts immobiliers sont garantis par une caution financière.
Or, pour ces auteurs, « le relèvement des taux d’intérêt et la crise de l’été 2007 ont sonné la fin des conditions de crédit très accommodantes proposées ces dernières années aux emprunteurs et la remise en cause de la titrisation bancaire ».
Mais, pour le CAE, s’engager dans cette nouvelle voie « impliquerait de réduire les coûts liés à la prise d’hypothèque, pour y encourager les emprunteurs à y recourir ».
Estimant qu’en France les coûts de transaction pour l’acquisition d’un logement sont plus élevés que dans les autres pays de l’OCDE, le CAE recommande également « d’alléger voire supprimer les droits de mutation et d’agir sur les marges des intermédiaires (agents immobiliers et notaires, ndlr) en les rendant plus lisibles pour les vendeurs ».
Enfin le CAE souhaite la sortie « de la résidence principale de l’impôt sur la fortune (ISF) et, en contrepartie, de majorer les droits de succession ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X