En direct

L'hypercentre pousse le long de la Maine
La couverture de la voie sur berges (à droite) va être transformée en une esplanade engazonnée de 3 500 m2. - © PASCAL GUIRAUD

L'hypercentre pousse le long de la Maine

le 16/11/2018  |  Collectivités localesMaine-et-LoireOuvrage d'artEiffage Génie Civil

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Urbanisme
Maine-et-Loire
Ouvrage d'art
Eiffage Génie Civil
Valider

L'été prochain, les équipes d'Eiffage Métal et d'Eiffage Génie Civil devraient avoir terminé la construction du pont des Arts et Métiers (coût : 9,7 M€ HT). Conçu par l'agence Lavigne & Chéron avec Egis Structures et Environnement, cet ouvrage, qui enjambera la Maine sur 135 mètres, accueillera, dans un premier temps, piétons et cyclistes, avant d'y voir circuler le tramway des lignes B et C en 2022.

Autre ouvrage structurant, la couverture de la voie des berges sur une centaine de mètres est achevée. « Trois dalles de 28 m de largeur sur 35 m ont été réalisées. Pour cela, 125 poutres ont été posées afin de servir de coffrage au béton de seconde phase formant la couverture finale », explique-t-on chez SCE, maître d'œuvre en groupement avec Grether et Phytolab. Cette dalle en béton d'un mètre d'épaisseur sera recouverte de terre végétale pour créer une esplanade engazonnée de 3 500 m2 . Légèrement surélevée, elle pourra servir à toutes sortes d'usages quotidiens ou événementiels (festivals, tournois sportifs… ), voire supplanter la place du Ralliement comme lieu de rassemblement des Angevins.

Un parking devient mail arboré. Pour l'heure, les travaux se poursuivent avec la transformation d'un parking découvert, place de la Poissonnerie, en un mail arboré et avec l'aménagement de la place Molière où se sépareront, après le passage du pont, les lignes B et C du tramway en provenance de Belle-Beille. Sur cette place devrait voir le jour un équipement d'environ 1 400 m2 orienté commerce de bouche, restauration et loisirs. Il sera surmonté d'une terrasse d'environ 500 m2 avec une vue imprenable sur la rivière.

Entièrement remodelé pour quelque 20 M€ HT, ce secteur de 4,5 ha « deviendra une extension de l'hypercentre », résume Roch Brancour, adjoint au maire chargé de l'urbanisme. La Ville a prévu d'accompagner ce projet par une intervention dans le bas du centre-ville. Par des réhabilitations de logements et de locaux commerciaux, une valorisation du patrimoine bâti et le lancement de petites opérations de construction innovantes, l'objectif est de limiter le contraste entre ce tissu urbain vieillissant et les nouveaux espaces publics du quartier centre-ville Maine.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur