En direct

L'hydrogène se mesure au tertiaire

Mathieu Dejeu |  le 19/01/2018  |  ArchitectureRéalisationsTechniqueBâtimentInnovation

Energie -

Air Liquide s'apprête à expérimenter une pile à combustible dans son centre de recherche. Une première hors du logement.

Si la future place de l'hydrogène dans le mix énergétique français reste floue, des expériences autour de ses différentes applications s'organisent. L'année 2018 devrait entre autres voir la mise en service du projet Grhyd à Dunkerque, un démonstrateur destiné à tester la conversion d'électricité en gaz. A l'échelle du bâtiment, il faudra se tourner vers Les Loges-en-Josas, dans le département des Yvelines, pour suivre une opération intéressante. En effet, cette commune accueille le nouveau centre de recherche et développement Paris-Saclay du groupe Air Liquide.

Premier essai hors maison individuelle. Ce complexe, presque terminé, utilisera à compter d'avril 2018 une pile à combustible d'une puissance de 100 kWe. Le producteur de gaz pour l'industrie et la santé a signé à ce sujet en novembre 2017 un partenariat avec Gaz Réseau Distribution France (GRDF). L'opérateur analysera les performances du système pendant deux ans et partagera ses connaissances afin d'en améliorer le fonctionnement. « Jusqu'à présent, nos travaux portaient essentiellement sur l'habitat individuel, c'est un premier essai dans le tertiaire pour cette gamme de puissance, explique Régis Contreau, chef de produits innovation et production locale d'électricité de GRDF. Il existait des piles d'une puissance comparable dans en France au début des années 2000, mais elles ont depuis été démantelées. » L'équipement aujourd'hui en test aux Loges-en-Josas provient de la gamme du constructeur allemand N2telligence, filiale du groupe Fuji Electric. Le modèle appartient à la famille des piles à combustible à acide phosphorique ( phosphoric acid fuel cells, PAFC). Cette technologie est employée depuis les années 1970, notamment au Japon, mais elle est toutefois tombée en désuétude au tournant du siècle : son coût demeurait trop élevé en comparaison d'autres sources d'énergie. Cependant, les ambitions d'Air Liquide dans le secteur naissant de l'hydrogène l'ont incité à reconsidérer cette approche.

Trigénération. Alimenté par du gaz naturel, le dispositif intègre un reformeur qui génère de l'hydrogène à partir du méthane. L'hydrogène subit ensuite une électrolyse qui génère du courant et des calories. Ces derniers peuvent être utilisés par un circuit de chauffage ou par une machine frigorifique à absorption pour climatiser des locaux. Ainsi, l'installation possédera une puissance de 110 kWth en chaud et 100 kWth en froid. La production électrique et thermique sera entièrement consommée par le site. « L'achat de garanties d'origine biométhane attestera que le méthane consommé provient d'une source renouvelable, précise Daniel Lheritier, ingénieur d'affaires de GRDF. A terme, un projet de méthanisation pourrait voir le jour à proximité. »

PHOTO - 10934_681824_k2_k1_1632819.jpg
PHOTO - 10934_681824_k2_k1_1632819.jpg
L'offre se peaufine pour l'habitat

Pendant que le tertiaire tâtonne, l'heure est déjà aux ajustements des produits destinés à la maison.

Le groupe Viessmann, principal constructeur européen sur ce marché avec son concurrent Vaillant, commercialisait jusqu'à présent un seul produit, la Vitovalor 300-P. Celle-ci combine une pile à combustible à membrane échangeuse de protons (1) , une chaudière à condensation (2) et un ballon de stockage à serpentin (3 et 4). Afin de séduire le secteur de la rénovation, le fabricant lancera cette année outre-Rhin deux déclinaisons de cette première mouture : une version sans ballon, ainsi que la pile seule. Celles-ci pourront ainsi être associées à des équipements Viessmann déjà installés dans le logement. L'industriel ajoutera aussi à son catalogue un dispositif avec une pile à oxyde solide, la Vitovalor 300-S. Légèrement plus puissante que le modèle 300-P, elle pourrait aussi attirer de nouveaux clients.

%%MEDIA:1501734%%

Commentaires

L'hydrogène se mesure au tertiaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX