Le moniteur
L'hôtel Prince de Galles vendu
- ©

L'hôtel Prince de Galles vendu

Pouthier Adrien |  le 29/09/2008  |  France entièreTourismeParisEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Tourisme
Paris
Europe
Valider

Le célèbre hôtel de l'avenue George V à Paris à été cédé à une famille saoudienne pour 140 millions d'euros.

Les murs du célèbre hôtel Prince de Galles, situé dans le triangle d'Or parisien, viennent d'être vendus à la société MH Limited, qui était déjà locataire du fonds de commerce, a annoncé lundi la société d'immobilier d'entreprise Atisreal dans un communiqué. Le prix de la transaction s'élève à 140 millions d'euros et l'acquéreur est la famille saoudienne Moussalem, propriétaire d'hôtels en Grande-Bretagne et au Moyen-Orient, a-t-on appris de sources proches du dossier.
L'hôtel symbole de l'Art Déco, situé avenue George V dans le VIIIème arrondissement, occupe une surface globale de 16.557 mètres carrés et comprend 141 chambres, 27 suites et 5 salles de réunion.
La chaîne Starwood Hotels Resorts devrait continuer à exploiter le fonds de commerce du Prince de Galles sous la marque Luxury Collection, ajoute-t-on de sources proches du dossier.
Le vendeur du Prince de Galles est la Caisse autonome nationale de la sécurité sociale dans les mines (CANSSM), propriétaire des lieux depuis la création de ce 4 étoiles luxe en 1929. La CANSSM, pour contribuer à payer les retraites des mineurs, a décidé de se se séparer d'une partie de son important patrimoine immobilier. Le vente s'est effectuée par l'intermédiaire de la Sovafim (Société de valorisation foncière et immobilière). La Sovafim a pour vocation de céder des biens immobiliers d'entreprises publiques ou para-publiques qui ne sont pas vendus directement par l'Etat, comme le Centre de conférences internationales de l'avenue Kléber (XVIème arrondissement), acheté l'an dernier par le fonds Quatari Diar pour 456 millions d'euros pour être transformé en palace. La vente du Prince de Galles "représente la transaction la plus prestigieuse de l'année sur le marché français et confirme que l'hôtellerie parisienne reste un produit phare pour les investisseurs", souligne Patrick Sanville, directeur d'Atisreal Hotels, filiale de la banque BNP Paribas, cité par le communiqué.

AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur