L'extension de la TVA à 5,5% dans les quartiers Anru débattue à la fin de l'année
La ministre du Logement Emmanuelle Cosse (au centre) lors de son audition devant la commission Egalité et Citoyenneté de l'Assemblée nationale - © © DR

L'extension de la TVA à 5,5% dans les quartiers Anru débattue à la fin de l'année

Barbara Kiraly |  le 07/06/2016  |  AménagementBâtimentFiscalitéEtatArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Aménagement
Bâtiment
Fiscalité
Etat
Architecture
Technique
Valider

La TVA à 5,5% ne sera pas étendue à une bande de 500 m, comme le demande les promoteurs, avant au moins l'année prochaine. Et encore ! Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, s'interroge sur la pertinence d'une zone si importante...

Vous êtes promoteurs et vous attendez avec impatience l’extension de la TVA à 5,5% à une bande de 500 mètres autour des 1 500 quartiers prioritaires de la ville (QPV) ? Il faudra faire preuve de patience ! La mesure, annoncée par le président de la République lors d’un déplacement à Romainville en avril dernier, vient d’être renvoyée… à la fin de l’année 2016. Et encore, rien n’indique que l’avantage fiscal sera adopté en l’état. « Le président de la République m’a demandé de mettre en œuvre une réflexion sur l’extension, ou pas, de la TVA réduite dans les quartiers prioritaires de la ville », a rappelé Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, lors de son audition par la commission Egalité et Citoyenneté de l’Assemblée nationale mardi 7 juin.

La ministre du Logement répondait alors à François Pupponi, député-maire (PS) de Sarcelles, qui s’interrogeait sur l’absence de cette mesure dans le projet de loi Egalité et Citoyenneté. « Cette mesure n’est pas dans le texte, s’agit-il d’un oubli ou nous réservez-vous une bonne surprise ? », ironisait celui qui est également président de l’Anru, en rappelant « qu’il faudra bien donner des avantages fiscaux aux professionnels pour avoir des logements intermédiaires et sociaux » dans les quartiers prioritaires de la ville.

La ministre ne semble pas partager l’avis du président de l’Anru. Selon elle, « cette mesure fera l’objet d’un débat dans le cadre de la future loi de finances pour 2017 ». Par ailleurs, Emmanuelle Cosse a fait savoir qu’elle s’interrogeait sur le bon périmètre d’application de la TVA réduite. « Faut-il étendre cet avantage à un spectre très large ou faut-il faire dans la finesse ? Le sujet est très compliqué, car dans une bande de 500 mètres, on peut aller très loin dans la ville ».

Pour le gouvernement, la TVA à 5,5% dans les quartiers permet de développer la mixité sociale dans les territoires dits « sensibles » en proposant des logements neufs à des primo-accédants. Pour avoir une certaine mixité sociale, les constructions ne doivent pas se situer trop loin des quartiers rénovés. Actuellement, la TVA a 5,5% s’applique dans une zone de 300 mètres autour des QPV.

Commentaires

L'extension de la TVA à 5,5% dans les quartiers Anru débattue à la fin de l'année

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur