En direct

L’expansion du centre métropolitain entre en phase opérationnelle

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 26/04/2013  |  GirondeFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gironde
France entière
Collectivités locales
Valider
Bordeaux -

D’ici à 2030, le centre-ville de Bordeaux (Gironde) aura grandi en sortant du demi-cercle constitué par la rive gauche de la Garonne, là où son développement s’est concentré à ce jour.

Après avoir mis en place de nouveaux liens entre la rive gauche et la rive droite, grâce notamment au tramway et à la création de franchissements de la Garonne à l’instar du pont Jacques Chaban-Delmas ouvert à la circulation le 16 mars, la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) et sa ville centre partent à la reconquête des friches portuaires, ferroviaires et industrielles, déployées autour du centre historique. « Les choses bougent, même si la plupart des permis de construire ont dû être revus avec des seuils d’inondabilité relevés de 60 cm à 1 m », confirme Pascal Bertrand, président régional de la Fédération des promoteurs immobiliers, qui doit accueillir le 26 avril François Payelle, son homologue au niveau national, venu visiter les Bassins-à-flot. Situé en frange nord de la commune, au bord du fleuve, le quartier figure parmi les territoires réinvestis.

Urbanisme négocié

Conduit par la CUB avec la Ville de Bordeaux, le programme d’aménagement d’ensemble (PAE) porte sur une Shon totale de 700 818 m 2 , dont 442 355 destinés à des logements. L’agence Nicolas Michelin & Associés a la mission d’y coordonner le projet urbain. A ce jour, les permis de construire portent sur 250 000 m 2 : « Nous avons atteint 80 % de nos objectifs avec l’équivalent de 3 000 logements. Mais la réalisation du PAE repose aussi sur le développement économique avec un projet de 220 000 m 2 d’activités porté par le grand port de Bordeaux. Nous espérons notamment que l’attribution des 70 000 m 2 de commerces, activités tertiaires et numériques dans de futurs hangars le long des Bassins-à-flot se fera très vite maintenant », précise Michèle Laruë-Charlus, directrice générale de l’aménagement à la Ville de Bordeaux.
A Brazza (60 ha), sur la rive droite, l’urbaniste Yussef Tohmé, associé à Ingerop et au paysagiste Michel Desvigne, propose d’appliquer des principes de construction innovants s’inspirant des échoppes du XIX e siècle. Comme aux Bassins-à-flot, situés de l’autre côté de la Garonne, le mode de conduite du projet sera celui de l’urbanisme négocié avec l’application de la taxe d’aménagement majorée votée par la CUB en novembre 2012.

Repenser nos modes de faire

Il reste cependant à en définir la programmation financière et technique. Les premiers travaux devraient démarrer en 2014-2015. Le bailleur social Domofrance a, par exemple, lancé un appel à candidatures sur un îlot pilote de 40 000 m 2 avec environ 300 logements. De son côté, Bordeaux va acquérir les terrains dépollués de l’ancienne usine Soferti sur 13 ha pour y créer des activités artisanales, du logement et divers équipements.
A deux pas, la ZAC Bastide-Niel (375 000 m 2 de Shon totale) décline une ville intime à partir des friches ferroviaires et militaires autour de la caserne Niel. Après avoir choisi l’architecte-urbaniste Winy Maas, de l’agence MVRDV, pour le plan-guide, la CUB a lancé une procédure pour désigner l’aménageur : « Cette opération est l’occasion de repenser nos modes de faire, en imposant une mixité fonctionnelle à l’îlot et en donnant toute sa place au patrimoine bâti comme support de projet », indique Jean-Baptiste Rigaudy, directeur de l’urbanisme à la CUB.
L’enjeu aujourd’hui est de lancer la deuxième opération de l’OIN sur le secteur Garonne-Eiffel (700 000 m 2 de Shon). Son développement dépendra de l’état des digues et de l’aménagement des transports en commun pour lesquels la CUB étudie divers scénarios, mais sans mode ni calendrier encore défini. Les permis de construire ne seront pas déposés avant 2017.

PHOTO - 720466.BR.jpg
PHOTO - 720466.BR.jpg - © RODOLPHE ESCHER/LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur