En direct

L’exode post-pandémie, le grand malentendu
Si les flux vers les territoires ruraux sont restés modestes, ils ont pu avoir des conséquences importantes sur le marché de l'immobilier ou les services publics. - © Adobestock
Etude

L’exode post-pandémie, le grand malentendu

 Marie-Douce Albert |  le 07/04/2022  |  CoronavirusMobilité géographiquePlan urbanisme construction architecture (Puca)France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Coronavirus
Mobilité géographique
Plan urbanisme construction architecture (Puca)
Urbanisme
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Les premiers résultats d’une étude sur l’impact du Covid-19 sur les mobilités résidentielles, lancée il y a un an par le Plan urbanisme construction architecture (Puca) et le Réseau rural français, démontent le fantasme d’une fuite massive des citadins vers les territoires périurbains et ruraux.
 

Depuis l'avènement de la crise sanitaire, on ne compte plus les histoires de citadins partis se mettre au vert, de grands [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

L’exode post-pandémie, le grand malentendu

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil