L'évolution du marché immobilier en 2015 par secteur
Immeuble en construction - © © www.phovoir.fr

L'évolution du marché immobilier en 2015 par secteur

Barbara Kiraly |  le 26/01/2015  |  Centre commercialERPFrance entièreParisBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Centre commercial
ERP
France entière
Paris
Bâtiment
Valider

Qu’il s’agisse d’immobilier d’habitation, de bureaux, de commerces ou de surfaces logistiques, les experts de l’Institut Français de l’Expertise Immobilière ont planché sur le marché en 2015 pour donner leurs estimations en matière de prix d’acquisition et de valeur locative. Analyses.

Comment les professionnels du secteur immobilier voient le marché évoluer en 2015 ? Tout dépend de la typologie d’actifs, indique le 2ème baromètre de l’Institut Français de l’Expertise Immobilière (IFEI) dévoilé lundi 26 janvier. Pour l’immobilier d’habitation, la tendance est à la baisse alors que pour le marché de bureau, l’avis des professionnels est plus contrasté. Le commerce devrait rester stable en 2015 tout comme les actifs du secteur logistique.

Habitation : prix et rendement en baisse dans les zones détendues, stabilisation en zone tendue

« En 2015, la baisse des prix engagée depuis 2011 va se poursuivre », indique Stéphane Imowicz, président de Belvédère Valorisation Immobilière et ancien directeur général de Crédit Foncier Immobilier. Mais tous les actifs ne réagiront pas de la même façon. Alors que les grands appartements se vendent mal, « leur prix peuvent reculer de 15 à 20% », signale l’expert, les petites surfaces, prisées des investisseurs, voient leur tarif se maintenir. « Le loyer de l’argent est tellement faible que les investisseurs se rabattent sur l’immobilier en raison de sa relative stabilité », décrypte Stéphane Imowicz .

Pour 2015, 88,9% des professionnels prévoient une baisse des prix dans les zones détendues. Dans les zones tendues, les experts interrogés sont partagés entre la baisse des prix d’acquisition (49,2%) et la stabilité (41,3%). Concernant la valeur locative des biens, 69,8% du panel tablent sur un recul des niveaux de loyers dans les zones détendues. La tendance est à la stabilisation dans les zones tendues (47,6%).

Bureaux : en baisse partout en France, stabilisation pour le « prime »

Côté prix, le marché devrait poursuivre le ralentissement observé en 2013 et 2014. En Ile-de-France, 37,6% des répondants anticipent une baisse de la demande placée, et 64,7% un recul des valeurs locatives. Dans les autres régions de France, la demande placée devrait chuter pour 50,8% des répondants tout comme les niveaux de loyers (63,5%). « Nos membres sont dispersés dans toute la France, certains dans des départements qui deviennent des déserts économiques et démographiques, ce qui influence leur réponse », estime Claude Galpin, président de VIF Expertise, une société spécialisée en évaluation immobilière. Concernant le « prime », c’est-à-dire, les biens d’excellente qualité, les anticipations sont à la stabilité des rendements en Ile-de-France (58,8%) et en régions (68,3%).

Commerce : le prime se stabilise, les sites mal placés décrochent

« Le secteur du commerce a été le chouchou des investisseurs ces dix dernières années. En 2014, le secteur a boosté les volumes investis », rappelle Denis François, président de CBRE France. L’année 2015 sera celle de la stabilité pour les localisations prime. En revanche, les locaux situés dans des zones peu fréquentées (appelés « emplacement 2 ») devraient voir leur valeur chuter. En région, la valeur locative devrait être similaire à celle enregistrée en 2014 pour le prime (60,3%) et chuter pour les « emplacements 2 » (79,4%). A Paris, les experts sont partagés pour le prime. 41,2% tablent sur une stabilisation de la valeur locative et 44,7% sur une hausse. Ils se mettent d’accord sur les emplacements 2 : 76,5% des répondants misent sur une baisse des loyers.

Logistique : valeur locative et prix stables

« La présentation des anticipations des experts sur le marché de la logistique va être rapide : tout est stable », ironise Anne Digard, présidente de l’IFEI et directrice générale adjointe de CBRE. En France hors région Ile-de-France, 58% des panélistes misent sur une stabilité de la valeur locative, tout comme les taux de rendement (69,8%). En Ile-de-France, les réponses divergent. Si 55,3% des experts anticipent une stabilité des valeurs locatives, 44,7% d’entre eux misent plutôt sur une baisse de la valeur. Ils s’accordent tous sur les taux de rendement, stables pour 69,4% d’entre eux.

Commentaires

L'évolution du marché immobilier en 2015 par secteur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur