En direct

L’Europe vote pour un laboratoire sur les matériaux agro-sourcés dans le Nord

Nicolas Guillon (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 09/04/2014  |  BâtimentMobilier urbainRéglementationTechniqueAménagements extérieurs

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux
Bâtiment
Mobilier urbain
Réglementation
Technique
Aménagements extérieurs
Valider

Une aide de la Commission européenne de plus de 43 millions d’euros va permettre le démarrage opérationnel de l’Institut français des matériaux agro-sourcés (IFMAS), sur le site du parc scientifique de la Haute-Borne à Villeneuve d’Ascq.

C’est le véritable coup d’envoi d’un programme de recherche qui entend apporter sa pierre au développement d’une filière innovante : la production de matériaux plastiques, de peintures et de revêtements à partir de la valorisation de la biomasse. Faisant suite à la signature, le 18 décembre dernier, d’une convention entre l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Institut pour la transition énergétique (ITE), la Commission européenne vient d’approuver l’octroi d’une subvention de plus de 43 millions d’euros au programme de recherche de l’Institut français des matériaux agro-sourcés (IFMAS). Cette décision lève la dernière condition au démarrage opérationnel d’IFMAS. Elle va permettre de déclencher le versement de la subvention de l’Etat au titre des investissements d’avenir (30,6 millions d’euros), d’amplifier les activités de R&D et de formation engagées depuis plusieurs mois et de lancer les travaux de construction des futurs laboratoires d’IFMAS sur le site du parc scientifique de la Haute-Borne à Villeneuve d’Ascq, dans la métropole lilloise.

Partenariat public-privé

Ce projet, l’un des plus importants de la région Nord-Pas-de-Calais dans le cadre de la transition écologique, est soutenu par le conseil régional. Il s’agit, à travers trois programmes de recherche, de stimuler la compétitivité de la filière française de chimie du végétal, depuis la ressource jusqu’aux applications dans la plasturgie des matériaux agro-sourcés. L'IFMAS, issu d’un partenariat public-privé (PPP), s'inscrit dans une perspective d'affranchissement de la dépendance en matières premières d'origine fossile et de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. Il a été labellisé Institut d'Excellence sur les Energies Décarbonées (IEDD) par l'Etat français en 2012.

Commentaires

L’Europe vote pour un laboratoire sur les matériaux agro-sourcés dans le Nord

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur