Entreprises de BTP

L’Europe demande à la France d’assurer la libre circulation des trains de fret dans le tunnel sous la Manche

Les autorités françaises devront donner des assurances, lors d’une réunion le 30 mai à Bruxelles, sur la mise en place effective de mesures destinées à assurer la libre circulation des trains de fret dans le tunnel sous la Manche.
Selon le porte-parole de la Commission européenne à Bruxelles, les perturbations du trafic liées à la présence d’immigrés clandestins tentant de se rendre en Grande-Bretagne contreviennent au principe de libre-circulation des marchandises garanti par les traités européens.
La France peut donc être traduite devant la Cour européenne de justice (CEJ) de Luxembourg s’il s’avère qu’elle ne prend pas toutes les mesures nécessaires pour garantir ce principe, a-t-il ajouté.

A la demande du commissaire chargé du marché intérieur Frits Bolkestein, une réunion aura donc lieu à Bruxelles le 30 mai en présence de hauts fonctionnaires français et britanniques.
Au cours de cette réunion « d’information », la France devra notamment faire un point sur les mesures supplémentaires de surveillance et de sécurité autour de la zone de frêt du terminal de Fréthun (installation de clôtures, de caméras, de détecteurs à infra-rouge, etc) qu’elle s’était engagée à achever avant la fin du mois de juin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X