En direct

«L’Etat paie le salaire de 82 % des travailleurs du BTP», Muriel Pénicaud, ministre du Travail
Muriel Pénicaud, ministre du Travail. - © Arnaud Journois/MAXPPP
Interview

«L’Etat paie le salaire de 82 % des travailleurs du BTP», Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Fabien Renou |  le 17/04/2020  |  France Muriel PénicaudEmploiDroit social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Muriel Pénicaud
Emploi
Entreprises
Droit social
Valider

Activité partielle, reprise des chantiers, difficultés économiques... La ministre du Travail revient, pour « Le Moniteur », sur les grands sujets qui agitent le secteur de la construction, touché de plein fouet par la crise.

Avec 14% des demandes, la construction se place en troisième position des secteurs les plus concernés par l’activité partielle. Vous attendiez-vous à un tel niveau ?

L’ampleur du recours à l’activité partielle dans le BTP peut surprendre. Elle est aussi importante que dans l’hébergement et la restauration, un secteur pourtant fermé administrativement. Désormais, on compte 1,1 million de salariés de 122 000 entreprises de BTP au chômage partiel [données du 14 avril, NDLR]. L’Etat paie donc le salaire de 82% des actifs du secteur ! Si cette prise en charge dure trois mois, le coût s’élèvera à 6,4 milliards d'euros, rien que pour le BTP. Nous accompagnons massivement les entreprises et les salariés du BTP pour éviter les défaillances et les licenciements et conserver les compétences.

Un tel coup de frein représente-t-il un risque à vos yeux ?

Cela me préoccupe depuis un mois. L’activité de la construction est très basse, entre 15 et 20% du niveau habituel, contre 80 à 85% en Allemagne. Certes, une partie des chantiers peut attendre, mais une baisse d’activité durable finira par peser lourdement. Car lorsqu’un secteur s’arrête complètement, la reprise est plus difficile que s’il ne fait que ralentir. Il faut donc essayer de relancer une certaine activité, tout en garantissant la sécurité des salariés, dans ce secteur qui irrigue toute la vie économique et tous les territoires.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

«L’Etat paie le salaire de 82 % des travailleurs du BTP», Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Votre e-mail ne sera pas publié

Snood

17/04/2020 19h:14

Bonjour Madame Monsieur Les chiffres sont toujours pas très bien défini car nôtre ministre du travail, oublie quand septembre dernier, les règles de cotisation chômage ont était revue à la baisse, cette à dire avoir travaillé 6 mois et non plus dans les 12 dernier mois, donc comme un certain monsieur le Président utilise le mots ont est en guerre.. Et en période de confinement ont à puni 2 millions intérimaires, qui en ce moments se retrouvent sous le seuil de pauvreté avec sois ASS où RSA, comment vivre 590 euros et des traite de la banque qui eux ne prennent pas la peine de gelé certains crédits, je ne parle d,'achat télévision mais d' achat de véhicules pour aller aux travail sur les chantiers où aux bureaux. Alors à quand madame monsieur, un protocole pour aider les oubliés qui sont en passant déjà dans une précarité car c'est belle société du bâtiment n'embauche depuis les années 1980 où l'état et les gouvernements successif ont laissé, et non pas joué le rôle qui fait partie intégrante de leurs rôles protégé leurs citoyens. Mais non ont préfére laisser pousser des intérims comme des champignons, qui sont grandissante et ne favorise pas l'emploi de cdi, mais cela et franchement voulu par les gros groupes du btp et de l'industrie qui sont géré par l'actionnaire et qui aujourd'hui ironie du (sort) sont aider par les taxes des ménages, intérimaire, infirmière, ambulanciers, techniciens de surface, éboueurs etc.. La liste est longue et leurs discours est un crime contre l'humanité. La confiance ça se mérite, Madame Monsieur Bien cordialement votreMonsieur SNOOD

Votre e-mail ne sera pas publié

Christophel

17/04/2020 19h:37

Comme vous êtes tous corrompus dans ce pays (tout du moins ce qu'il en reste), donc démerdez vous.

Votre e-mail ne sera pas publié

Zorro

17/04/2020 21h:45

STOP!!! On en a marre d'être traité comme des fainéants irresponsables, venez avec nous sur nos chantiers et essayez de travailler en respectant les pseudo protocoles établi par des sachants comme vous... Je suis désolé mais on fait vivre l'économie à longueur d'année et ce depuis la nuit des temps. Vous tenez des propos irrespectueux, indignes de votre fonction. On a des carnets de commande fournis oui, mais nos salariés ont peur car on ne peut leur garantir à 100% la sécurité qu'ils méritent.

Votre e-mail ne sera pas publié

Cookie38

18/04/2020 03h:41

A mon avis Mme Penicaud n'a jamais mis un pied sur un chantier BTP car sur un chantier on trouve des vestiaires des sanitaires et des refectoires qui la plupart du temps sont louer et pour certaine entreprise le montant des locations ne leurs permets pas de louer x2 ou x3 le même équipement car en France il n'y a pas que Bouygues ou Vinci ou Eiffage. De plus il faudrait qu'au gvt ils se mettent d'accord car d'un côté nous avons le Président qui dit masque obligatoire a compter du 11 Mai et d'un autre Mme Penicaud qui dit que dans certains secteurs ça ne sert à rien donc il faudrait savoir.

Votre e-mail ne sera pas publié

Nolyem

18/04/2020 11h:01

Serait-il possible de publier la réponse de madame Penicaud concernant le don de masque et d'équipements de protection fait par les entreprise du BTP OPPBTP. cette réponse est assez sympathique sachant qu'elle dit que le ministère du Travail n'a jamais demandé à faire ça, que c'est entreprises de prendre leurs responsabilités. une réponse très solidaire à mon goût

Votre e-mail ne sera pas publié

Cg60230

18/04/2020 13h:06

Bonjour, Madame Pénicaud mentionne que les employeurs ont une obligation en matière de prévention des risques professionnels, de moyens et non de résultats. Je m'étonne de ce positionnement qui, je pense, n'est pas conforme à la Directive européenne 89/391/CEE relative à l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail et aux différents textes législatifs transposant cette directive en droit français. S'oriente-t-on en France, vers une remise en question de notre politique de prévention des risques professionnels ? Portez vous bien.

Votre e-mail ne sera pas publié

L"ouvrier

18/04/2020 13h:38

Et moi je que ton salaire de millionnaire en entier

Votre e-mail ne sera pas publié

Lenoir andre

18/04/2020 14h:19

Bonjour madame la ministreIl y a une question que je voulais vous posez j'ai vu ce matin il y a quelques Ville comme chantilly ou les maires interdisent la reprise des chantiers alors de vous demandez au btp de ce remettre au travail pour l économie du pays ses maires ne veulent pas déranges leurs citoyens car ils sont confinés chez eux que les travaux les déranges aux niveau du bruit et de la poussière on marche sur la tête ou quoi priorité au travail et l économie si sespersonnes sont mécontentes désolé mais s il vous plait faite joue votre autorité auprès des prefets pour arrêter cette mascarade Merci madame prenez soins de vous monsieur lenoir

Votre e-mail ne sera pas publié

Menuisier

19/04/2020 08h:18

Le problème essentiel reste de trouver des masques pour garantir notre sécurité...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 07/2020

Voir

Traité de charpente et couverture

Traité de charpente et couverture

Date de parution : 06/2020

Voir

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Maîtrise d’ouvrage publique et ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur