En direct

L’Etat donne son feu vert au projet de nouveau Grand Palais
Le Grand Palais à Paris. - © © Patrick Tourneboeuf - EMOC - Tendance Floue ©P.TournebÅ?uf/EMOC/Tendance Fl

L’Etat donne son feu vert au projet de nouveau Grand Palais

NATHALIE MOUTARDE |  le 12/02/2018  |  ArchitectureParis

Le Grand Palais va faire l’objet d’un important programme de restauration et d’aménagement, estimé à 466 millions d’euros. Le monument fermera totalement ses portes fin 2020 avant de les rouvrir progressivement à partir de 2023. Deux maîtres d’œuvre interviennent sur ce projet : François Chatillon pour les travaux de restauration et l’agence LAN pour le volet aménagement.

Le projet de restauration et d’aménagement du Grand Palais est officiellement lancé. L’Etat, qui avait donné son accord en janvier 2016, a définitivement validé le projet dans son périmètre et son montant, fin 2017. « C’est un chantier historique de par l’ampleur des travaux engagés et des financements mobilisés », a déclaré la ministre de la Culture, le 12 février, lors de l’annonce du calendrier des travaux. Le Grand Palais fermera ainsi en décembre 2020 pour rouvrir partiellement en 2023 puis totalement en juin 2024, sachant qu’un mois plus tard, le monument accueillera les épreuves d’escrime et de taekwondo des Jeux olympiques.

 «C’est le grand chantier culturel du pays dans les années à venir », s’est félicitée Sylvie Hubac, présidente de la Réunion des musées nationaux- Grand Palais (RMN-Grand Palais), maître d’ouvrage (avec l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, Oppic, comme maître d’ouvrage délégué).

L’investissement s’élève à 466 millions d’euros financés par le ministère de la Culture à hauteur de 128 M€, le grand plan d’investissement (160 M€), l’emprunt (150 M€) et par le mécénat. Chanel, qui y organise tous ses défilés de mode depuis 2005, apporte 25 M€.

Un double enjeu patrimonial et fonctionnel

Le projet de nouveau Grand Palais présente un double enjeu : patrimonial et fonctionnel. Le monument construit pour l’Exposition universelle de 1900 n’avait jusqu’alors jamais fait l’objet d’une rénovation totale, à l’exception de la Nef au début des années 2000 (rénovation de la verrière, consolidation des fondations), de la galerie sud-est en 2011 et du Salon d’Honneur, en 2012. « Les deux-tiers du bâtiment sont dans un état de grande faiblesse, de grande fragilité. A plusieurs reprises, le monument a été menacé de fermeture au public si des travaux n’étaient pas entrepris », a indiqué Sylvie Hubac.

Remettre « au jour » le Grand Palais

Les travaux envisagés portent sur la restauration du clos et du couvert, la mise en sécurité des espaces, dont beaucoup sont aujourd’hui fermés au public, et la mise en accessibilité pour les personnalités à mobilité réduite. « Il s’agit aussi de restaurer l’ensemble des circulations originelles du bâtiment, de retrouver la force de sa composition initiale, de lui redonner ses perspectives intérieures, sa lumière, son audace, ses volumes et donc de restituer autant que faire se peut le Grand Palais des origines », a détaillé la présidente de la RMN-Grand Palais.

L’ensemble des circulations originelles du bâtiment seront restaurées
L’ensemble des circulations originelles du bâtiment seront restaurées

« Mis à part l’espace de la Nef, le Grand Palais reste en grande partie plongé dans l’obscurité. Verrières, grandes et petites, planchers en dalles de verre, courettes, seconds jours, subsistent cachés sous des muséographies vieillissantes. La restauration de tous ces dispositifs va littéralement remettre « au jour » le monument », précise François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, chargé des travaux de restauration.

Création de la rue des Palais

La future "rue des Palais" du Grand Palais
La future

Le volet fonctionnel concerne principalement la création d’une entrée commune au Palais de la découverte et aux espaces d’expositions du Grand Palais (située square Jean Perrin) et l’aménagement d’une artère centrale intérieure qui reliera le square Jean Perrin au jardin de la Reine et permettra au public de mieux s’orienter.

Cette « rue des Palais », dont l’accès sera libre, se déploiera sur deux niveaux (soubassement et rez-de-chaussée). Après le passage par un vaste hall d’entrée et sa librairie-boutique (3 000 m²), cet axe nord-sud distribuera au niveau bas les espaces d’initiation (salle introductive sur l’histoire du Grand Palais, salle immersive), les espaces de médiation, la Galerie des enfants (nouvellement créée) et les auditoriums. Au niveau haut, il desservira la salle du Trésor et guidera le visiteur vers l’entrée des Grandes Galeries.

Régulation thermique de la Nef

Par ailleurs, le fonctionnement du Grand Palais sera amélioré : régulation thermique de la Nef dont la jauge sera doublée, création d’une plateforme logistique, de deux auditoriums et d’une terrasse sur le toit… « La nouvelle rue des Palais, les Grandes Galeries, la plateforme logistique, la terrasse et de manière générale toutes les nouvelles interventions complètent et valorisent la logique formelle du Grand Palais tout en respectant son identité et son histoire », décrit Umberto Napolitano, cofondateur de l’agence LAN, lauréat, en 2014, du concours d’architecture lancé pour le volet aménagement du projet.

Une terrasse sera créée sur le toit du Grand Palais
Une terrasse sera créée sur le toit du Grand Palais

Les prochains mois seront consacrés à la poursuite des études avec l’approbation de l’avant-projet définitif en décembre 2018 puis l’élaboration du dossier de consultation des entreprises en janvier 2019. Les travaux préparatoires débuteront en mars 2020 avant la fermeture totale en décembre. Le maître d’ouvrage prévoit l’ouverture de la rue des Palais, des Grandes Galeries et de la Nef au printemps 2023 puis du Palais de la Découverte, en juin 2024.

Commentaires

L’Etat donne son feu vert au projet de nouveau Grand Palais

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX