En direct

L’espagnol Sacyr devient le premier actionnaire d’Eiffage
- ©

L’espagnol Sacyr devient le premier actionnaire d’Eiffage

Defawe Philippe |  le 05/04/2006  |  InternationalFrance Europe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Entreprises
France
Europe
Valider

Sacyr Vallehermoso a porté de 15% à 30,7% sa participation dans le capital de son concurrent français, Eiffage. Le groupe de Luis Fernando del Rivero Asensio devient ainsi le premier actionnaire du numéro trois français du BTP.
Tout en démentant vouloir en prendre le contrôle, il réclame quatre postes d’administrateurs.

Mercredi, un communiqué transmis à l’AMF nous apprenait que les fonds d'investissement FMR et Fidelity International avait vendu l'essentiel de leur part dans Eiffage, franchissant en baisse le seuil des 5%, pour arriver à 0,72% du capital et 0,75% des droits de vote.
Immédiatement, le groupe espagnol de BTP Sacyr Vallehermoso a annoncé être monté à 30,7% dans le capital de son concurrent français. Dans un communiqué, Sacyr a assuré ne pas avoir "l'intention de prendre le contrôle d'Eiffage pas plus que lancer une OPA sur lui".
Mais déjà lundi, le groupe espagnol souhaitait la nomination de quatre administrateurs, dont son PDG Luis Fernando del Rivero Asensio. On imagine que cette proposition est encore plus d’actualité.

"La montée au capital de Sacyr ne nous surprend pas" a déclaré une porte-parole d'Eiffage à l'AFP. "Notre position n'a pas changé, nous sommes toujours opposés à la nomination d'administrateurs de Sacyr. La souscription de l'actionnariat salarié est en cours. Nous attendons l'assemblée générale du 19 avril."

Jeudi dernier, lors d'une table ronde sur la construction en Europe organisée par le Bulletin européen du Moniteur, Jean-François Roverato, Pdg d’Eiffage s’était exprimé publiquement pour la première fois sur le sujet (voir un extrait vidéo sur le lien à droite).
Il avait réaffirmé son attachement à une stratégie européenne à long terme. "Une entreprise européenne ne se bâtit pas en quelques semaines" avait-t-il déclaré en reconnaissant que, pour l’heure, le groupe est contraint "d’adapter sa stratégie à la pression des évènements".
J-Ph. Defawe

Repères


Sacyr, numéro cinq du BTP en Espagne, suit les pas d'un autre groupe espagnol, le promoteur immobilier Metrovacesa, qui s'est implanté avec force en France, en prenant l'an passé le contrôle du numéro deux français du secteur, Gecina.
Sacyr Vallehermoso, qui a dégagé en 2005 un bénéfice net de 413,1 millions d'euros (+46,4% sur 2004) pour un chiffre d'affaires de 4,17 milliards d'euros, est présent en Italie, en France, au Portugal, aux Etats-Unis, au Chili, au Brésil et Costa Rica dans la construction, les concessions d'autoroutes et l'immobilier.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil