Immobilier

L’espagnol Lar prend le contrôle d’Ogic

Le septième promoteur espagnol, Lar, vient de prendre une participation de 70% dans Ogic, présidé par son co-fondateur Jean Diaz, dont les ventes se sont élevées en 2005 à 105 millions dans le logement et 80 millions en immobilier d’entreprise.
Après Financière Rive gauche, qui s’est allié à Fadesa, Ogic est le deuxième promoteur à entrer dans le giron d’un espagnol en moins d’un an. Dans un entretien aux « Echos », Jean Diaz – qui fit deux mandats à la tête de la FNPC dans les années quatre-vingt dix – explique cette opération par le souci d’assurer sa succession et d’éviter un démantèlement d’Ogic. Ses fonds propres seront portés de 12 à 30 millions, le groupe espagnol souhaitant élever à 300 millions son volume d’activité.
LAR, pour sa part, affiche un volume d’activité de 550 millions en 2005. Il veut tripler sa taille en cinq ans et se diversifier géographiquement pour réaliser un tiers de son activité hors de ses frontières. Lar est déjà présent au Mexique, au Portugal et dans l’ex-Europe de l’Est. Il prévoit d’investir globalement 60 millions d’euros en France dans les cinq ans.
FV

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X