En direct

L’Equerre d’argent s’ouvre à la ville verte
L'Equerre d'Argent. - © Le Moniteur.

L’Equerre d’argent s’ouvre à la ville verte

le 12/06/2018  |  PaysageArchitectureequerre

L’Equerre d’argent ouvre deux portes aux paysagistes concepteurs : la nouvelle catégorie Aménagement urbain et paysager et le Prix de la première œuvre.

Jusqu’au 7 septembre à minuit, les paysagistes concepteurs peuvent déposer leur candidature au concours de l’Equerre d’argent. Pour la nouvelle catégorie Aménagement urbain et paysager, ou pour le Prix de la première œuvre, ils se soumettront aux mêmes règles que les architectes : leur dossier concernera des œuvres livrées depuis moins de deux ans pour la première, et moins d’un an pour le second.

Pour le déposer, ils bénéficieront d’un tarif préférentiel, jusqu’au 29 juin. L’examen de la recevabilité des candidatures et la désignation des projets finalistes en octobre et novembre, le 6 novembre, précéderont la délibération finale du jury et la proclamation des résultats, le 26 novembre. Le Prix de la première œuvre concerne des réalisations engagées avant le 40e anniversaire de leur auteur.

 

Rebondissements

 

L’Equerre d’argent ouvre un nouvel épisode dans le feuilleton à rebondissements qui jalonne l’histoire du prix de l’Aménagement urbain et paysager du Groupe Moniteur. Née dans le giron du Courrier des maires au sein du pôle Collectivités locales dans les années 1990, la compétition a rejoint le pôle construction en 2000, en même temps que le mensuel Paysage Actualités. La montée en puissance de l’aménagement urbain, dans l’univers de la construction et de l’architecture, a ensuite poussé le Moniteur des TP et du bâtiment à porter le concours pendant une décennie, jusqu’en 2011, avant une nouvelle prise de relais en 2015 par Paysage Actualités, en partenariat avec l’interprofession du paysage et du végétal Val’hor.

Ces 20 premières années mouvementées reflètent la difficulté à circonscrire des objets évolutifs : un projet paysager ne s’épanouit pleinement que plusieurs années après sa livraison ; sa physionomie évolue en même temps que les techniques de gestion, et son périmètre varie plus facilement que celui d’un bâtiment.

En choisissant d’intégrer la compétition urbaine et paysagère dans son événement le plus prestigieux pour l’amont de la filière construction, le Groupe Moniteur sort de cette difficulté par le haut, en phase avec une mutation sociétale et réglementaire : le verdissement des villes et la conquête du statut de profession règlementée par les paysagistes concepteurs, en 2016. Traduction médiatique de cette évolution, Paysage Actualités et AMC, les deux mensuels du Groupe Moniteur dédiés au paysage et à l’architecture, conjuguent leurs efforts pour en optimiser la diffusion.

 

Commentaires

L’Equerre d’argent s’ouvre à la ville verte

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur