En direct

L'EPR de Flamanville bientôt en phase d'essais « à chaud » ?
Lancée en 2007, la construction de l’EPR devait s’achever en 2012, mais les retards se sont accumulés sur le chantier. - © J.F. RICHE / EDF MÉDIATHÈQUE

L'EPR de Flamanville bientôt en phase d'essais « à chaud » ?

Marylène Carre |  le 12/10/2018  |  EnergieMancheFrançois de Rugy Ministère de la Transition écologique et solidaireChantiers

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Energie
Manche
François de Rugy
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Chantiers
Valider

Normandie -

Construira-t-on de nouveaux EPR en France ? Interrogé sur la question début septembre, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, déclarait : « Il faudrait déjà qu'EDF démontre que l'EPR de Flamanville fonctionne. Personne n'est capable de garantir sa date de mise en service. » Le 25 juillet, EDF annonçait pourtant un lancement à pleine puissance « courant 2020 ». Le début des essais dits « à chaud » - dans des conditions de pression et de température similaires aux conditions d'exploitation - est programmé avant la fin de l'année, et le chargement de combustibles annoncé pour le 4e trimestre 2019.

4 000 salariés sur le chantier. Pour l'heure, des travaux de soudure sont prévus. En effet, en mars 2018, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) relevait des anomalies sur 150 points de soudure des tuyauteries reliant les générateurs de vapeur à la turbine. D'où un nouveau report annoncé fin juillet par EDF et un surcoût de 400 M€, dont 60 à 70 M€ pour les réparations de soudure, le reste étant dû aux impacts sur les contrats à maintenir avec les entreprises. EDF s'est engagé à refaire 53 soudures, 33 d'entre elles présentant des « écarts de qualité » (bulles d'air) et 20 par mesure de précaution. Après accord de l'ASN, les réparations ont débuté : huit semaines de travail seront nécessaires sur chaque soudure, et 200 personnes mobilisées jusqu'à l'été 2019. Actuellement, plus de 4 000 salariés travaillent sur le chantier. « L'aménagement de Flamanville 3 est presque terminé », confirme Xavier Ursat, directeur des projets « nouveaux nucléaires ». Dans la Manche, la fin du chantier, lancé en 2007, était prévue en 2012 pour un coût de 3,3 Mds €. Après avoir accumulé déboires et retards, la facture a plus que triplé pour atteindre près de 11 Mds €.

Cauchemar pour EDF. Labellisée « grand chantier », la construction de l'EPR est rapidement devenu un cauchemar pour EDF : fissures dans le béton de l'îlot nucléaire en avril 2008, failles du système de contrôle du réacteur en 2009, chute mortelle de deux ouvriers en janvier et juin 2011, pièces non conformes, dossiers falsifiés en mai 2016, nombreuses irrégularités techniques, sans parler des condamnations pour travail dissimulé infligées à différentes entreprises, dont Bouygues TP. Le point culminant est atteint en avril 2015, après l'annonce par l'ASN d'une anomalie dans l'acier du couvercle et du fond de la cuve du réacteur, fabriquée par Framatome (ex-Areva), au Creusot (Saône-et-Loire).

En juin 2017, EDF obtient de l'ASN l'autorisation - critiquée -d'exploiter la cuve, sous réserve de contrôles réguliers et du remplacement du couvercle avant fin 2024. EDF confirme avoir « anticipé les travaux qui permettent de préparer cette fabrication. En parallèle, nous avons lancé un appel à projets pour développer une méthode de suivi en service permettant de démontrer que le couvercle conserve ses qualités dans la durée. » Une consultation du public en ligne sur ce projet d'autorisation de mise en service de la cuve a finalement été ouverte par l'ASN du 3 au 24 septembre, mais elle ne devrait pas modifier sa décision. Après avoir construit 58 réacteurs sans souci majeur entre 1970 et 1980, EDF peine à démontrer qu'il maîtrise sa nouvelle génération de réacteurs. A ce jour, un seul EPR fonctionne : celui de Taishan 1, en Chine, dont le chantier avait pourtant débuté après celui de Flamanville.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur