En direct

L’Epadesa plus exigeant sur la qualité des projets immobiliers

le 18/07/2014  |  Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Valider
LA DÉFENSE/SEINE-ARCHE -

L’Etablissement public d’aménagement La Défense Seine-Arche (Epadesa) a signé, le 26 juin, une convention avec Cerqual (logements), une autre avec Certivéa (bureaux). Elles visent à garantir la qualité d’usage des futurs projets immobiliers en obtenant des certifications Haute qualité environnementale (HQE) et Habitat & environnement (H & E). « La qualité de l’immobilier de La Défense Seine-Arche devrait progresser à un rythme homogène grâce à cette certification. But : obtenir un avantage collectif et éviter que l’hétérogénéité du parc ne nuise à l’ensemble des opérateurs », explique Hugues Parant, directeur général de l’Epadesa. « L’établissement public, ajoute-t-il, est à même de créer des standards de qualité, ce qui n’existe pas ailleurs où les opérateurs restent isolés. »

Une double ambition

Cette recherche de qualité répond à une double ambition de l’Epadesa : inscrire La Défense Seine-Arche comme acteur du processus de « métropolisation » du cœur de l’Ile-de-France, et affirmer le territoire comme « espace d’affaires » (bureaux, logements, activités, loisirs) dans la concurrence internationale. « Et le fait d’afficher des ambitions qui passent par des normes internationales environnementales, c’est marquer des objectifs et faire valoir des résultats », précise Hugues Parant. Exemples d’application de cette certification obligatoire : 3 600 logements construits d’ici à 2019, l’Arena 92, stade et salle de spectacle de 40 000 places, livrée fin 2016, qui a déjà obtenu sa certification Certivéa. S’agissant de la réhabilitation tertiaire, soumise elle aussi à certification, le rythme régulier prévu est de 150 000 m² par an. Parmi les tours de La Défense, 40 % sont actuellement HQE, 60 % restant à traiter. Pour rénover les actifs à mesure qu’ils vieillissent et organiser une démarche permanente de réhabilitation, l’Epadesa se dote par ailleurs d’un Observatoire de la performance énergétique des bâtiments. Mission : identifier les plus vertueux et fournir des éléments de dialogue avec les propriétaires d’actifs obsolètes ou en passe de l’être. Cet Observatoire est un outil d’aide à la décision pour organiser les projets de rénovation, de réhabilitation ou de démolition/reconstruction. Prestataire retenu : Goodwill Management. La méthodologie sera mise au point à la fin 2014, et les premiers résultats rendus pour le Simi 2015.

PHOTO - 803892.BR.jpg
PHOTO - 803892.BR.jpg - © guignard/air-images

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur