L'entreprise artisanale Aids 85 équipe un Ehpad connecté avec Nice Smart Home

Christopher Lebée appareille des bâtiments en service domotique. Convaincu par les atouts de la solution Nice Smart Home, il a équipé l’Ehpad de La Roseraie, dans le Maine-et-Loire.

Partager
L'entreprise artisanale Aids 85 équipe un Ehpad connecté avec Nice Smart Home

La Roseraie, Ehpad datant de 1959 à Beaupréau-en-Mauge (49), s'est tourné vers A.I.D.S 85, l'entreprise de Christopher Lebée, pour la partie domotique de ses travaux de rénovation. Le directeur Christophe Gillard a choisi l’outil Nice Smart Home. L’artisan vendéen raconte : « Je suis parti d’un constat personnel : mes grands-parents demandent à rester chez eux malgré leur âge avancé et leur autonomie décroissante. La solution domotique vocale m’a paru la plus adaptée. » Au sein de la résidence, elle vise un gain en autonomie pour les seniors, un gain de temps pour le personnel et l’optimisation en énergie du bâtiment.

À LIRE AUSSI

Box domotique et moteurs tubulaires nourrissent la stratégie de Nice en France

Georges Véron, résident de La Roseraie et utilisateur de Nice Smart Home © Jérôme Pouponnot
Georges Véron, résident de La Roseraie et utilisateur de Nice Smart Home.


L’équipement permet de piloter et programmer chaque logement de la résidence, de la fermeture des volets, à l’éclairage, sans oublier la tête de lit médicalisé et sans renoncer aux interrupteurs mobiles déjà existant. « L’assistant sait même réagir aux gestes pour un public qui perd l’usage de la parole, comme les personnes qui récupèrent d’un AVC », s’enthousiasme Christopher Lebée, qui travaille de plus en plus avec le milieu médical. Georges Véron, résident de La Roseraie, le manie parfaitement en trois semaines et balaie la question d’un souci technologique d’une phrase : « Il suffit de ne pas parler trop fort. » En effet, l’écho ou le bruit ambiant peuvent gêner mais il lui suffit de répéter distinctement : « Voxima, ferme les volets. Voxima, allume TF1. » Et de conclure d’un « Merveilleux. »

La domotique se démocratise

Détecteur de fumée, chute, monoxyde de carbone, inondation, chaleur, mouvement, ouverture des fenêtres… L'artisan dit avoir « choisi Nice pour ses scénarios sans limites. Seule l’imagination nous borne pour le moment. » Christophe Gillard n’a pas opté pour l’intégralité des options mais sait qu’il pourra revenir sur son choix quand la situation l’exigera. Le tout centralisé dans un outil par chambre, le Yubii Home, qui sert aussi de radio, téléphone, Wifi, télévision et fonctionne même sans connexion internet, en passant par le réseau Z-Wave. « On réduit aussi 33 % d’appareillage fixe (prises) en moins », a calculé Christopher Lebée. Après avoir tout préconfiguré, il a sous-traité l’installation du dispositif : « L’installateur a appliqué les 46 micromodules, à raison de 7 minutes par module environ. En une grosse journée, c’était terminé. » La contrainte majeure résidait dans la brève accessibilité des chambres, libérées durant les déjeuners et activités.
Franck Pichereau, président de la filiale Nice France, vante le mérite de « la technologie la plus invisible possible », conçue majoritairement en Pologne. Il a vu la domotique accélérait son déploiement depuis le Covid, « quand les gens ont ressenti l’importance de se sentir bien chez eux. » Constat partagé par l’entrepreneur : « Souvent, on nous appelle pour automatiser uniquement la fermeture des volets roulants. Puis 6 mois plus tard, nouveau coup de fil pour sécuriser l’ensemble de la maison. »

Chauffage centralisé et pilotable à distance

La solution a aussi individualisé l’emploi de chaque radiateur grâce à leur tête thermostatique reliée à des électrovannes à moteur. Ainsi, l’établissement observe un gain de 10 à 15 % d’économie. Surtout, Anthony, le technicien de la résidence, ne perd plus son temps à régler le chauffage localement. Il le gère centralement depuis son smartphone. Il s’agissait pourtant de sa première expérience de domotique mais il témoigne d’une approche instinctive qui n’a pas posé problème. « On contrôle plus finement, en un clic, nous dit-il. Par exemple, notre pièce d’animation mesure 500 m², elle n’a pas besoin d’être chauffée quand elle est inutilisée. On a choisi de désactiver le réglage manuel pour éviter que les enfants de la maison d’assistants maternelle (annexe chauffée en commun) n’interfèrent. »

Radiateur électrique domotique et Yubii Home © Jérôme Pouponnot
Radiateur électrique domotique et Yubii Home.


Un projet longuement maturé, après 4 ans de réflexion et 3 ans d’affinage via une chambre pilote. « En fonction des besoins qu’identifiait le directeur au quotidien, on arbitrait avec Nice ce qui était aménageable ou ce qui ne valait pas le coup », raconte Christopher Lebée. Il demeure des détails à régler, comme l’interaction entre l’assistant virtuel et les interrupteurs manuels : « On affine au jour le jour », précise Christophe Gillard. Mais l’artisan domotique confie qu’il a de moins en moins besoin de vérifier les données émises par la résidence : « Je checke de temps en temps, mais la majorité des problèmes proviennent du facteur humain. Parfois un résident débranche le routeur, il suffit de le rebrancher pour qu'il redémarre automatiquement. » Les déplacements de maintenance sur place sont devenus exceptionnels pour l’artisan, qui pourrait étendre sa clientèle bien plus loin que les frontières régionales.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil