La transition écologique à marche forcée des entreprises de BTP franciliennes

L'Observatoire économique régional de la CCI Paris Ile-de-France a interrogé les entreprises franciliennes des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie, particulièrement concernées, en termes de transition écologique par l'inflation et la crise énergétique, sur leurs initiatives et leurs difficultés.

Partager
La transition écologique à marche forcée des entreprises de BTP franciliennes

Dans un contexte de dérèglement climatique, de conjoncture économique dégradée et de crise énergétique, la transition écologique des entreprises franciliennes de l’industrie et du BTP se fait "à marche forcée", explique l'Observatoire économique régional (Crocis) de la CCI Paris Ile-de-France dans une récente étude.

Les 186 chefs d'entreprises ayant répondu à l'enquête sont en majorité à la tête de petites entreprises : 71 % ont moins de 20 salariés, 24 % entre 20 et 99 salariés, 5 % plus de 100 salariés.

Ces dernières doivent également répondre aux attentes nouvelles de leurs clients, en quête de produits et services plus verts, des investisseurs et des salariés désireux d’investir ou de travailler dans des entreprises plus responsables d’un point de vue environnemental, et des exigences d'une réglementation plus contraignante depuis quelques années.

Ainsi, 71 % des dirigeants interrogés par le Crocis déclarent avoir déjà pris des mesures pour mieux intégrer la transition écologique dans le fonctionnement de leur établissement.

Ces mesures concernent en majorité trois grands domaines, dont les deux premiers sont l’économie circulaire (79 % des réponses) et la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE 60 %).

Dans ces deux domaines, les mesures prises consistent essentiellement en actions de tri et recyclage de déchets (83 %), le choix de fournisseurs locaux pour favoriser les circuits courts (62 %) et l’utilisation de produits moins polluants ou l’écoconception (41 %).

"En effet, le tri et recyclage des déchets font partie des mesures les plus simples à mettre en place dans une entreprise ; c’est également le domaine réglementé en premier car les déchets relèvent de l’hygiène publique", commente le Crocis. Et de poursuivre :"Réduire les emballages correspond également à un souhait de diminuer les coûts, et répond à une réelle attente du public. Enfin, il est également possible de générer des revenus avec la revente de matériaux utilisés correctement triés".

La démarche consistant à utiliser des produits moins polluants dans le processus de production correspond à une étape supérieure : « Notre produit n'est pas à première vue éco-responsable, nous nous attachons donc à rendre son cycle de production le moins impactant possible : choix des machines de production, rénovation des locaux, mise en place d'une flotte de véhicules libre-service,… » indique un chef d’entreprise francilien cité dans l'étude.

L'efficacité énergétique en retard

De manière peut-être surprenante, alors que l’approvisionnement et la consommation énergétique sont désormais une préoccupation majeure pour les entreprises - "il existe un risque réel de pénurie et de rationnement l’hiver prochain", alerte le Crocis - et qu'elles recherchent l’efficacité énergétique, la transition énergétique n'arrive qu'en 3e position. 58 % "seulement" des entrepreneurs interrogés ont pris les mesures nécessaires. Ainsi, 75 % d'entre eux n’ont jamais réalisé de bilan énergétique de leur entreprise.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Le Moniteur

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous
Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Architecture

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE, ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT AU Moniteur

Rejoignez la communauté des professionnels de la construction et profitez d'informations et données clés sur votre secteur.

Découvrez nos offres
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil