Industrie/Négoce

L’école des Mines renforce sa collaboration avec les industriels des matériaux de construction

Mots clés : Apprentissages

Pour enrichir son offre de formations sur le secteur des matériaux de construction, le groupe des écoles des Mines a signé, le 9 février, une nouvelle convention-cadre avec les industriels de la filière.

 Les besoins en formation du secteur des matériaux de construction sont en constante augmentation. Pour répondre à cette demande, le groupe École des mines et plusieurs industriels de la filière (1) ont signé, le 9 février, une 2ème convention-cadre de partenariat (2012-2017).

L’objet de ce nouvel accord sera, dans un premier temps, de définir les profils de métiers dont les entreprises du secteur auront besoin dans les dix années à venir. L’effort portera ensuite sur l’amélioration des formations initiales et continues, et la création probable de nouveaux cursus dans le domaine des matériaux de construction. La recherche ne sera pas en reste, puisque de « nouvelles actions partenariales » devraient être mises en place.

« Aujourd’hui, aucune école ne forme à nos métiers », regrette Annick Dumont, directrice des ressources humaines de Cemex France. D’où l’intérêt de ce nouvel engagement quinquennal, confirmé, selon elle, par les bons résultats de la première convention passée en 2006 : les deux formations initiales fondées aux écoles des Mines d’Alès (Extraction et matériaux de construction, 2006) et de Douai (Produits et procédés de l’industrie du béton, 2007) ne désemplissent pas. L’offre de formation continue, aujourd’hui, est représentée par un Bilan d’aptitude délivré par les grandes écoles (Badge), crée en 2010 aux Mines Saint-Étienne, axé sur le management. « C’est un domaine dans lequel les cadres manquent parfois d’outils. Au contraire des aspects techniques de leur métier, bien maîtrisés », précise Annick Dumont.  

 

 

 

(1)     L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), la Fédération de l’industrie du béton (FIB) et le Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X