En direct

L’école Anatole-France conjugue sur tous les modes bois et béton

le 15/06/2012  |  Seine-Saint-DenisFrance entièreCollectivités localesBoisBéton

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Saint-Denis
France entière
Collectivités locales
Bois
Béton
Immobilier
Hygiène
Produits et matériels
Valider
SAINT-DENIS -

Le chantier d’extension-restructuration du groupe scolaire Anatole-France à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, bat son plein. Les travaux portent notamment sur la création de treize classes supplémentaires, qui seront livrées pour la rentrée prochaine, et la construction d’une nouvelle unité de restauration scolaire. La superficie totale ainsi créée s’élève à 2 213 m 2 .

« La structure du projet repose sur le mariage du bois et du béton en tirant le maximum d’avantages de chacun d’eux », souligne Charles Detilleux, chargé du projet chez Fabienne Bulle Architecte.
Béton pour les fondations des bâtiments, les murs de pignon, le rez-de-chaussée du restaurant et le R   1 de la cour maternelle, bois pour la structure poteaux-poutres en Kerto du système porteur primaire, bois également avec la mise en œuvre de caissons Kerto-Ripa, qui permettent de réaliser de grandes portées en plancher (12 m) et en toiture (20 m).

Des approches chantier opposées

« La difficulté technique réside dans les approches chantier opposées dues au décalage de préparation entre les deux matériaux et à leurs exigences propres, alors que les deux structures, bois et béton, sont complémentaires », remarque Marc Akdag, commissaire travaux principal chez Fayolle & Fils. Il faut donc gérer le chantier en tenant compte de la mise en œuvre sur place du béton, des opérations d’assemblage pour le bois, et du décalage bois/béton.
Ainsi, le bois a demandé un travail trois fois plus long (1 590 h) que le béton (500 h) en phase d’études. Et si, en phase de préfabrication, le bois a demandé 2 356 h en atelier, sa mise en œuvre a été plus rapide : 4 046 h contre 15 000 h pour les 1 680 m 3 de béton. Mais la mise en œuvre conjointe des deux structures est rapide : quatre mois à l’aide d’une grue. Coût prévisionnel de l’opération : 13,7 millions d’euros, financés par la Ville avec la participation de la région.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Denis. Maître d’oeuvre : Fabienne Bulle Architecte ; BET : Sibat (structure fluides), Lamoureux (acoustique), Cuisine Equipements. Entreprises : Fayolle et Fils (entreprise générale), CMB (charpente), Metsä Wood (produits bois).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur