En direct

L’Assemblée donne son feu vert au projet de loi Elan
A 129 voix pour et 72 voix contre, les députés ont adopté en séance publique, mercredi 3 octobre 2018, le texte de compromis élaboré par la CMP. - © Compte Twitter Philippe Chalumeau

L’Assemblée donne son feu vert au projet de loi Elan

Anne Farthouat, AEF Habitat et urbanisme |  le 03/10/2018  |  ImmobilierLogementProfessionDroit de la constructionDroit de l'urbanisme

Les députés ont adopté en séance publique, ce mercredi 3 octobre 2018, le texte de compromis élaboré par la CMP sur le projet de loi Elan, malgré l’opposition des groupes UDI, LFI, GDR et socialiste. "Compromis, cela ne veut pas dire compromission, cela veut dire équilibre", s’est félicité Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, saluant un texte fidèle "aux objectifs initiaux" du gouvernement.

L’Assemblée nationale a adopté mercredi 3 octobre en fin de journée le projet de loi Elan dans sa version rédigée le 19 septembre par la commission mixte paritaire, malgré l’opposition des groupes UDI, LFI, GDR, et socialiste, avec 129 voix contre 72 voix contre (sur 212 votants).

Au préalable, les députés ont adopté 22 amendements rédactionnels, de coordination ou de cohérence, sans grand débat. Le texte, qui comptait initialement 65 articles dans sa version présentée en Conseil des ministres le 4 avril 2018, en compte désormais 234.

Recherche de consensus

"Compromis, cela ne veut pas dire compromission, cela veut dire équilibre". Face aux députés, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a salué "un texte équilibré et consensuel", fidèle aux "objectifs initiaux" de l’exécutif.

Se félicitant d’une recherche de consensus entamée dès l’automne 2017 et la présentation de la stratégie logement du gouvernement, puis à travers la conférence du même nom organisée par le Sénat, le ministre a égrainé les mesures emblématiques pour lesquelles députés et sénateurs ont trouvé un accord. Et de citer les dispositifs de revitalisation des territoires que sont les ORT, les GOU et PPA qui ne relèvent en rien d’un "exercice de recentralisation" assure-t-il, mais également la loi Littoral, dont "les fondements" n’ont pas été "remis en cause".

Recours devant le Conseil constitutionnel

Fortement décriée par les associations de soutien aux personnes handicapées, la fixation d’un plancher de 20 % de logements accessibles dans tout nouveau de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

L’Assemblée donne son feu vert au projet de loi Elan

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur