L’artisanat du bâtiment enregistre une envolée de son activité à +37 %
- © © Cyrille Maury

L’artisanat du bâtiment enregistre une envolée de son activité à +37 %

Guillaume Fedele |  le 07/09/2021  |  NégoceCapebConjonctureFrance Jean-Christophe Repon

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
Capeb
Conjoncture
France
Jean-Christophe Repon
Stores et fermetures
Valider

Dans son rapport conjoncturel du second trimestre 2021, la Capeb dresse un état des lieux dynamique du secteur. Cette croissance « historique » permet au secteur de connaître un retour d’activité d’avant crise sanitaire. En mieux même.

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a dévoilé le 7 septembre 2021 les chiffres de l’activité de l’artisanat du bâtiment. Et ils sont « exceptionnels » selon l’expression de son président, Jean-Christophe Repon.

Le secteur affiche une croissance de +37 % sur le second trimestre 2021 par rapport au même trimestre 2020. Mais l’organisation professionnelle rappelle que « le contexte actuel est atypique car les chiffres en trompe l’œil sont hors normes. Un rapprochement avec 2019 reste plus réaliste et fait apparaître une croissance positive ».

Ainsi, sur le premier semestre 2021, le secteur affiche une croissance globale de +0,5 % par rapport à celui de 2019 dont une baisse de -1,8 % dans la construction neuve et une hausse dans l’entretien-rénovation de +2,2 %.

Croissance inédite dans l’ancien

Pour revenir sur bilan conjoncturel du second trimestre, la Capeb constate une forte progression dans le neuf. « Avec +30 % de croissance (contre -22 % au même trimestre de l’année précédente), la construction neuve progresse logiquement au regard de l’arrêt presque total de l’activité l’année passée à la même époque. Une conjoncture en lien avec le nombre de logements autorisés à la construction (390 600) soit +9,6 % par rapport aux douze mois précédents. Cette évolution vaut aussi bien pour le collectif (+8,4 %) que pour l’individuel (+9,3 %). A noter cependant que le redémarrage est moins marqué concernant le nombre de permis de construire délivrés (+1,3 %) par rapport aux douze mois précédents. »

Capeb 2T 2020
Capeb 2T 2020


Quant à l’activité en entretien-rénovation, elle enregistre « un record de croissance » avec une envolée à +42 % en comparaison avec le deuxième trimestre 2020 (2T 2020). Pour l’organisation, « elle profite du dynamisme des travaux de performance énergétique des logements qui progressent de +43 % contre -27 % au 2T 2020. »

Un carnet de commande à 111 jours

Au niveau des régions, la Capeb observe une hausse de la demande entre +32 % et +40 % avec cinq régions qui affichent des augmentations « particulièrement marquées ». Notamment dans les Hauts-de-France, l’Occitanie (+40 %), la Bourgogne-Franche-Comté (+39 %) et enfin la Bretagne et l’Auvergne-Rhône-Alpes (+38 %). « En revanche, avec une progression de +32 % la région PACA se situe un peu en retrait de la moyenne nationale (37 %). »

A noter que le volume d’activité a progressé pour l’ensemble des corps de métiers. « L’aménagement-décoration-plâtrerie se montre la plus dynamique avec une hausse de +42 % par rapport au trimestre précédent. Quant à la maçonnerie, elle enregistre une croissance plus modérée avec 30 %. ». Dans ce contexte, le carnet de commande se gonfle. Le nombre de jours s’élève à 111 jours soit une progression de 46 jours par rapport à la même période de l’année précédente.

Capacité d’adaptation

Malgré la conjoncture, Jean-Christophe Repon reste vigilant car, « la croissance est très fragile ». Il pointe ainsi quelques ombres au tableau dont le « manque de main d’œuvre qualifiée et pénurie de matériaux ». Avant de conclure : « Soulignons que l’artisanat du bâtiment a su encore une fois démontrer sa capacité à s’adapter en mobilisant toutes ses ressources : organisation, accroissement de la productivité, adaptation du temps de travail. C’est comme cela qu’il a pu répondre à une demande liée à la fois à du rattrapage d’activité, mais aussi à une demande supplémentaire notamment exprimée par les particuliers plus désireux d’aménager leur habitat à la suite de la crise sanitaire et disposant d’une épargne disponible. Nous ferons prochainement au gouvernement des propositions pour que le secteur puisse encore faire mieux et plus ».

Commentaires

L’artisanat du bâtiment enregistre une envolée de son activité à +37 %

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil