L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »

L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »

Propos recueillis par Laurent Duguet |  le 30/03/2020  |  Eure-et-Loir100 % gros œuvre Artisan couvreurArtisan charpentierCoronavirus

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Eure-et-Loir
100 % gros œuvre
Artisan couvreur
Artisan charpentier
Coronavirus
Vie du BTP
Entreprises
Valider

Sommaire du dossier

  1. « Je préfère ne pas penser à une deuxième vague… » : l'artisanat au temps du Covid-19
  2. « L'entreprise est prête à affronter une seconde vague » : l'artisanat au temps du Covid-19
  3. « Pas de cadeau aux apprentis en cas de manquements aux règles !» : l'artisanat au temps du Covid-19
  4. « L’activité reprend comme s’il ne s’était rien passé » : l'artisanat au temps du Covid-19
  5. « Certains commencent à contourner les contraintes sanitaires ! » : l'artisanat au temps du Covid-19
  6. « Mauvaise nouvelle : le parent d’un salarié a le Covid-19 »
  7. « J’en suis réduit à stocker les gravats dans mon jardin ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 15
  8. « Le flux tendu est totalement remis en cause » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 14
  9. « Je refuse de sacrifier ma trésorerie pour le virus ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 13
  10. « J’ai redémarré, mais le Covid-19, ça fait flipper ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép.12
  11. « Les seuls masques disponibles sont coincés chez mon garagiste ! » : l’artisanat au temps du Covid-19, ép. 11
  12. « On redémarre après quatre semaines d'arrêt » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 10
  13. « Ce virus va nous permettre d’appliquer le DTU 59.1 ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 9
  14. « Mon gel ? Du nettoyant pour abattant de WC ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 8
  15. « Faut-il monter un échafaudage par salarié ? » : l'artisanat au temps du Covid-19, ép. 7
  16. « J’envisage un redémarrage le 15 avril » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 6
  17. « Pendant le confinement, les robinets ne cassent pas ! » : l'artisanat au temps du Covid-19, épisode 5
  18. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »
  19. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 3
  20. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 2
  21. L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 1

Voici le quatrième épisode de notre chronique des artisans au temps du Covid-19. Aujourd'hui, Jérôme Thévard, couvreur-charpentier de 45 ans employant 12 salariés à Epernon (Eure-et-Loir), explique pourquoi il ne reprend pas le travail.

"J’ai réuni mes salariés dans la cour de l’entreprise en début de semaine dernière. Cela nous a permis de nous voir - en respectant les gestes barrières - puisque chacun réside à proximité. Nous avons clairement pris le parti de cesser l’activité, car actuellement nous ne sommes pas en mesure de poursuivre. Certes, certains fournisseurs ont rouvert en mode « drive », mais en isolation et en couverture, ils sont en rupture de stock, les industriels ayant arrêté leur production. A quoi bon découvrir la toiture d’une habitation occupée pour la bâcher ensuite pendant une durée indéterminée – avec les risques d’intempéries - en attendant une hypothétique livraison ? Mes chantiers sont, sur ce point, majoritairement concernés par cette caractéristique. J’ai fait le point avec ma coopérative d’achat (Pluri’el, en Eure-et-Loir) : seuls deux camions livrent au compte-gouttes auprès des adhérents. Fait supplémentaire : trois clients m’ont demandé par écrit de ne pas me déplacer chez eux au moins jusqu’à la fin mars.

Activité partielle


Du côté de mes salariés, je suis toujours en attente du retour de la Direccte en matière de chômage partiel. Pour l’instant, avec le comptable, nous avons décidé de verser un acompte – de l’ordre de 85 % - car nous ne pouvons pas encore indiquer la mention « chômage partiel » sur les bulletins de paie. Dans tous les cas, je me suis engagé à maintenir les salaires de mon effectif. J’ai réussi à faire geler l’ensemble des crédits d’emprunts pour six mois. Tant que l’on n’atteint pas le pic endémique, un redémarrage d’activité serait prématuré. On me demande de remettre à jour le Document unique en fonction du Covid-19, mais j’attends la mise en place de protocoles préparés par l’OPPBTP pour travailler en sécurité. Même si nous ne redémarrerons pas dans 15 jours, nous commençons à nous y préparer pour que les clients ainsi que certains salariés soient progressivement rassurés. La semaine m’aura au moins permis de mettre à jour mes devis, ma facturation et d’entretenir mes véhicules !"

Commentaires

L'artisanat au temps du Covid-19, épisode 4 : « Le redémarrage est prématuré »

Votre e-mail ne sera pas publié

Rachid

30/03/2020 21h:11

Bravo pour votre réactivité et votre professionnalisme vous faite honneur à la profession

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur