En direct

L'Art déco remis au goût du jour

Marine Coelho |  le 27/04/2018  |  ArchitectureRéalisationsBâtimentLandesEtat

Restauration -

Bâti dans les années 1920, l’hôtel Le Splendid de Dax a retrouvé ses couleurs d’origine et abrite désormais un spa.

En 2013, Le Splendid fermait ses portes. Cinq ans plus tard dont deux de travaux, l'hôtel Art déco de Dax (Landes), inauguré en 1929, a retrouvé son lustre d'antan et accueille désormais un spa dans son sous-sol. Le chantier a demandé un gros travail de recherche et de précision mais aussi de composer avec une éventuelle crue de l'Adour tout proche.

« Nous avions une ambition forte, raconte Thomas Cestia, architecte associé de l'agence bordelaise BAL, il fallait développer un spa de 1 800 m² dans un bâtiment inscrit et situé au cœur d'une zone inondable. » La maîtrise d'œuvre, portée par les agences Kapzul et BAL, s'est appuyée sur l'histoire de l'hôtel pour façonner sa nouvelle identité. Elle a ainsi exploité les voûtes médiévales découvertes durant les travaux et s'est inspirée de la période Art déco pour créer la salle du bassin au niveau du spa. Cette partie a nécessité l'intervention la plus importante : « Nous avons décaissé le sol d'un niveau pour créer le bassin », explique Thomas Sabatier, architecte de l'agence BAL. Le plancher a été en partie détruit pour créer cette double hauteur. Les poteaux existants ont été encapsulés par un coffrage en béton et prolongés. Quant au bassin, il a été réalisé en béton coulé, tout comme ses bancs. Il se situe à 5 cm au-dessus de la cote du plan de prévention du risque inondation (PPRI). Afin de protéger les lieux en cas de montée des eaux, deux anciennes rampes d'accès - attenantes à la salle du bassin - ont été transformées en espaces fermés créant ainsi deux extensions.

Structure hybride. Si la structure du bâtiment a été jugée saine par les architectes, son caractère hybride - mélange de béton, moellons et vestiges du château du Moyen Age - la rendait fragile par endroits et a nécessité des techniques de démolition fines. « Un disque diamant de 150 cm de diamètre fixé sur un mât a été utilisé pour percer le volume existant rapidement et éviter les vibrations », précise Sandrine Forais, architecte de l'agence Kapzul. Au niveau de l'entresol, où un espace séminaire a été créé, le plancher en hourdis de béton existant a été renforcé par un plancher connecté.

Au-delà de ces transformations, le travail des architectes a consisté à retrouver le style des années 1930 dans les parties inscrites, à savoir les salles de réception. Des recherches menées avec Natalie Saccu de Franchi, ancienne collaboratrice de Jean Nouvel. « Retrouver les couleurs s'est révélé compliqué car les photos étaient en noir et blanc », illustre Sandrine Forais. Ce volet a été particulièrement important dans le grand hall d'entrée de 400 m² : la salle a été peinte avec une couleur unie et le staff qui s'abîmait a été retravaillé par une équipe de spécialistes. Dans la salle de restaurant, le bronze patine originel a été réutilisé, les colonnes reprises en rouge - couleur révélée durant les travaux -, la moquette reproduite à l'identique et le mobilier existant rénové.

La renaissance de ce bâtiment, qui offre une nouvelle entrée à Dax, s'inscrit en harmonie avec le projet de réaménagement du cœur de ville lancé il y a dix ans.

Maîtrise d'ouvrage : SCI Dax Le Splendid (PCB Invest et la Caisse des dépôts). Assistance à maîtrise d'ouvrage : Satel (opérationnel) et Itso (coordination). Maîtrise d'œuvre : Kapzul (architectes mandataires) et BAL (associés), Exit Paysagistes Associés (paysagiste), Overdrive (économiste et OPC), AIA Ingénierie (BET structure), Egis (BET fluides), Natalie Saccu de Franchi (design intérieur), ON (conception lumière), Codef Ingénierie (BET spa), Via Infrastructure (BET VRD). Entreprise : Eiffage Construction (démolition, gros œuvre, charpente). Surface : 13 800 m2 SP. Durée du chantier : 26 mois. Montant de l'opération : 16,5 M€ HT (dont 12 M€ de travaux).

PHOTO - 12667_772694_k2_k1_1829832.jpg
PHOTO - 12667_772694_k2_k1_1829832.jpg
PHOTO - 12667_772694_k3_k1_1829835.jpg
PHOTO - 12667_772694_k3_k1_1829835.jpg
PHOTO - 12667_772694_k4_k1_1829838.jpg
PHOTO - 12667_772694_k4_k1_1829838.jpg
PHOTO - 12667_772694_k5_k1_1829849.jpg
PHOTO - 12667_772694_k5_k1_1829849.jpg

Commentaires

L'Art déco remis au goût du jour

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX