En direct

L’architecture de demain, entre innovations technologiques et réalités environnementales
Publi-rédactionnel

L’architecture de demain, entre innovations technologiques et réalités environnementales

le 02/02/2021  |  Bâtiment connectéFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture, les innovations autrichiennes
Bâtiment connecté
France
Valider

Aujourd’hui, des formes d’habitat durable, plus douces, voient le jour et l’architecture contemporaine, plus fluide dans son organisation comme dans ses formes, conteste le modèle fonctionnaliste. En Autriche, où les acteurs du bâtiment sont à l’avant-garde des technologies vertes et de la construction bois, architectes et bureaux d’études, s’appuyant sur un tissu industriel innovant, proposent une architecture plus habile et plus respectueuse de l’environnement.

Du virtuel au réel : le règne annoncé du modèle numérique

L’architecture du futur, quelle qu’en soit la forme, sera connectée. L’environnement digital bouleverse déjà les modes de conception : les techniques de l’IA et l’apparition de logiciels de modélisation, comme ceux proposés par l’entreprise autrichienne Xeometric GmbH sur la base de la solution BIM Elitecad permettent, via des outils de réalité virtuelle, de rendre plus interactive la phase de projet, au sein de l’agence, vis-à-vis des donneurs d’ordres, ou face à un organisme de planification urbaine. Par le biais des logiques prédictives, le modèle numérique, facilite les simulations, les confrontations et favorisent l’évolutivité des projets. Il permet d’anticiper les coûts énergétiques et les opérations de maintenance.

Un chantier digital et des matériaux intelligents

Ces nouveaux outils entraînent en toute logique l’évolution des process de mise en œuvre. Un défi bien compris par l’Autriche, qui pour la préfabrication, simplifiée grâce aux commandes numériques, s’affranchit du modèle unique pour favoriser la réalisation d’ensembles complets et variés, à l’exemple des composants produits par Kaufmann Bausysteme avec des panneaux de CLT. Les applications de planification et de gestion de chantier comme celles développées par Planradar permettent de raccourcir les délais, d’optimiser la matière et donc les déchets et l’énergie consommée. Les techniques d’optimisation des calculs de structure, l’apport d’outils connectés de domotique et de gestion technique centralisée, mais aussi des matériaux nouveaux, comme les vitrages intelligents conçus par Glasmarte gmbh, des systèmes de chauffage ou d’éclairage connectés améliorent l’efficience énergétique et le confort de vie.

Frugalité et cycles de vie : les nouveaux paradigmes

À Lustenau dans le Vorarlberg, l’agence Baumschlager-Eberle a conçu un immeuble de bureaux frugal et confortable en évitant tout recours à des technologies sophistiquées. Pour ce faire l’agence autrichienne a utilisé un logiciel de gestion centralisée, relié à des capteurs, contrôle en permanence les flux énergétiques, la température, l’hygrométrie et le taux de CO2 pour maintenir la température intérieure du bâtiment entre 22°C et 26°C tout au long de l’année. Pour le chauffage, on utilise la chaleur résiduelle émise par les occupants, l’éclairage ou le matériel informatique, des ouvrants de façade pilotés assurent une régulation par la ventilation naturelle. Avec cette réalisation, les architectes autrichiens confirment leur compréhension du bâtiment du futur, qui dépend de l’évolution de ses usages.

Une architecture hybride pour des modes de vie 4.0

La mobilité et le nomadisme, le télétravail ou le coworking font évoluer les pratiques de l’espace. La colocation ou l’Airbnb, l’habitat partagé et intergénérationnel bousculent les notions d’appropriation et de partage social. On voit apparaître des bâtiments hybrides, des structures habitées dont les fonctions évoluent avec le temps. Ainsi des parkings deviennent des habitations et des logements se transforment en bureaux partagés. Bien consciente de ces évolutions, l’Agence Dietrich-Untertrifaller propose, à Strasbourg, un ensemble de logements transformables au gré des besoins des habitants. Ils sont implantés sur neuf étages autour d’une structure abritant des parkings et une halle active, nouveau carrefour d’un quartier en restructuration, qui met en relation la station de tramway et les quais. Comme la toiture de la construction, elle est un espace ouvert qui pourra accueillir une pluralité de pratiques et d’activités.

Ces projets, réalisés par des agences autrichiennes, nous rappellent qu’avant le confort, la sécurité ou l’efficience énergétique, le rôle premier de l’architecte, et peut-être aussi des maîtres d’ouvrage, est de donner du sens à l’espace, de régler la proportion, de qualifier la lumière, de concevoir un bâti dans lequel faire société. Jamais la Sagrada Familia ou à la villa Savoye n’aurait pu naître de l’Intelligence Artificielle.

Pour en savoir plus :
ADVANTAGE AUSTRIA Paris
www.advantageaustria.org/fr

Contenu proposé par ADVANTAGE AUSTRIA

Commentaires

L’architecture de demain, entre innovations technologiques et réalités environnementales

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil