En direct

L'architecte Franck Hammoutène reçoit l'Equerre d'argent 2006 (vidéo)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir (© Vincent Leloup) - ©

L'architecte Franck Hammoutène reçoit l'Equerre d'argent 2006 (vidéo)

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 29/01/2007  |  ArchitectureFrance entière

Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a remis à l'occasion d'une cérémonie sous la nef du Grand Palais (Paris), les Prix d'architecture du Moniteur : Equerre d'argent et Prix de la Première œuvre.

En présence de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, l'Equerre d'argent 2006 a été attribuée à Franck Hammoutène pour la réalisation de l'extension de l'Hôtel de Ville installée en lieu et place d'un ancien délaissé urbain entre Vieux-Port, Hôtel-Dieu et colline du Panier.
Lauréat du concours en 1999, celui-ci a pris le parti de la discrétion en glissant sa proposition sous une vaste esplanade minérale en gradins qui digère le dénivelé de dix mètres séparant les bâtiments de l'ancien Hôtel-Dieu du Vieux Port. En se réappropriant des ouvrages existants en sous-sol (reliques d'un projet avorté pour un musée dédié au sculpteur César), Franck Hammoutène insère la totalité du programme (salles de commissions, bureaux, accueil et d'information du public, salle des délibérations, etc.) sous un parvis de granit qui rétablit le terrain dans sa topographie d'ensemble et renoue avec les perspectives urbaines - chères aux marseillais - vers le Vieux-Port et Notre-Dame de La Garde.

Deux espaces publics sont créés en surface : la place Jules-Verne, ponctuée d'un vaste patio circulaire qui éclaire les bureaux en sous-sol; et l'esplanade Bargemon flanquée à l'est de l'accès à la rue intérieure et à la nouvelle salle des Délibérations. Au coeur du dispositif, le volume proposé par l'architecte offre un vaste espace muséal qui relie de plain-pied le Quai du Port à l'Hôtel-Dieu et dessert l'ensemble des fonctions abritées par l'équipement. A la fois ouvert et traversant, sa monumentale nef de béton conjugue ouverture au public et fonctionnement des institutions de la ville : foyer des élus en période d'assemblée, elle se métamorphose en espace d'exposition le reste du temps. Elément-clé du programme, la salle des Délibérations en forme d'éventail (300 places) a été conçue selon les exigences propres à un studio de télévision, avec régie son/image et dispositifs d'enregistrement.
Cette réalisation discrète, ouverte sur l'espace public comme sur la vie politique, offre désormais en surface aux marseillais une succession de haltes et de lieux de passage qui composent avec le relief d'un site à tous égards exceptionnel.
Jacques-Franck Degioanni

Découvrir l'Equerre d'argent 2006 en vidéo
Voir également le portfolio

Le Prix de la Première œuvre récompense les architectes Rémi Pascal et Pierre Bouillon

Franck Hammoutène, architecte (atelier Franck Hammoutène)
"Le site occupé aujourd'hui par l'extension de l'Hôtel de Ville était resté depuis 1942 un no man's land dévasté au cœur de Marseille. L’ancrage des institutions municipales en ces lieux était indissociable d'un projet plus vaste. Aussi ai-je choisi de dessiner un ouvrage architectural autant qu'urbain, dont les masses bâties se glissent dans l'épaisseur du site pour en épouser la topographie : un bâtiment se dévoilant sous la forme de places, esplanades et perspectives qui sont les toits d'autres ouvrages. Il est rare qu'une collectivité locale fasse de la réalisation de son siège un outil urbain plutôt qu’un signal manifeste d'ostentation".

Fiche technique


Maîtrise d'ouvrage : Ville de Marseille.
Maîtrise d'oeuvre : Franck Hammoutène, architecte et mandataire. Beterem, ingénierie et économiste. Beterem infrastructure, BET infrastructures et VRD. Paul-Pierre Petel, paysagiste. Altia, acousticien. Ducks scéno, scénographie. Etcogeba-Qualiconsult sécurité (coordination SPS). R2M (OPC). Igis Point Bleu (risk manager).
Bureau de contrôle : Socotec Marseille.
Surfaces : 22 000 m2 d'espaces extérieurs, 8 300 m2 de planchers intérieurs.
Entreprises : Solétanche-Bachy (fouilles archéologiques, ouvrages enterrés, galerie de liaison), Cari-Eiffage Construction Provence (structures, gros-œuvre, lots techniques, second œuvre, VRD), Santerne-Ness (sûreté, systèmes audiovisuels), Cari-Eiffage Construction Provence-Bredy (agencements intérieurs, menuiseries, mobiliers urbains).
Coût total des travaux : 32,50 millions d'euros HT (fouilles archéologiques, espaces publics extérieurs, espaces muséographiques, salle du conseil, bureaux et annexes, etc).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur