En direct

L'archipel du goût vague
Jacques-Franck Degioanni, journaliste - © BRUNO LEVY/LE MONITEUR

Chronique

L'archipel du goût vague

Jacques-Franck Degioanni, journaliste |  le 15/02/2019  |  ProfessionArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
International
Valider

Comme la Hollande est « l'autre pays du fromage », le Japon, on le sait, est l'autre pays de l'architecture. De Le Corbusier à Bruno Taut, en passant par Frank Lloyd Wright, des cohortes d'architectes ont fait le voyage pour puiser leur inspiration dans la splendeur et les artifices de la villa Katsura, du jardin zen du Ryôan-ji ou du Kokedera (le Temple des mousses), à Kyôto. Plus près de nous, Toyô Itô, Shin Takamatsu, Kengo Kuma, Kenzo Tange et bien d'autres ont bluffé des hordes d'étudiants biberonnés à « L'Eloge de l'ombre » (Jun'ichirô Tanizaki) par leurs audaces formelles et leur maîtrise époustouflante de la charpente bois ou du béton banché brut de décoffrage.

Mais, là où ça se gâte, c'est lorsque ces mêmes grands maîtres, pritzkerisés pour certains, accomplissent le voyage d'Orient en Occident, cédant aux sirènes françaises d'un édile ou d'un promoteur piqué de japonisme, qui entend bien s'offrir une griffe exotique, comme d'autres un plissé d'Issey Miyake (ou une doudoune Uniqlo, pour les moins fortunés).

Car il faut bien l'admettre, ni la Cité des arts de Besançon ni le Frac de Marseille (conçus tous deux par Kengo Kuma), pas plus que le centre Pompidou-Metz (Shigeru Ban), l'hôpital Cognacq-Jay de Paris XVe (Toyô Itô) ou le Centre commercial Italie 2 à Paris XIIIe (Kenzô Tange) ne sont tout à fait parvenus à éblouir leur siècle. La faute à une réglementation tatillonne, à des entreprises désinvoltes, à un fossé culturel infranchissable ou à des commanditaires impécunieux? Sans doute un peu de tout cela à la fois… Et ce ne sont pas les récents logements de Paris Habitat à Paris XVIe signés Kazuyo Sejima et Ryûe Nishizawa (Sanaa) - equerredargentifiés à raison en 2013 pour le Louvre-Lens - qui me feront changer d'avis. Quatre plots amiboïdes blafards, perchés sur pilotis, abritant des appartements horriblement tarabiscotés…

Vérité en deçà du Mont Fuji, erreur au-delà ?

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur