En direct

L’Anses pointe les risques élevés pour la santé de la silice cristalline
Plus des deux tiers de ces niveaux d’exposition concernent le secteur du BTP - © ©Cyril PAPOT

L’Anses pointe les risques élevés pour la santé de la silice cristalline

Caroline Gitton |  le 23/05/2019  |  EntreprisesHygiène, sécurité et protection de la santéArtisan santé-sécuritéprisonsanteSécurité et protection de la santé

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Entreprises
Hygiène, sécurité et protection de la santé
Artisan santé-sécurité
prisonsante
Sécurité et protection de la santé
Valider

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) relatif aux risques pour la santé des travailleurs exposés à la silice cristalline, met en garde contre les risques de ce minéral pour la santé. L’organisme émet ainsi des pistes, comme la révision de la valeur limite d’exposition professionnelle VLEP, mais aussi celle des tableaux des maladies professionnelles existants.

La sentence est sans appel. La silice cristalline met en danger la santé des salariés exposés à des niveaux supérieurs ou équivalents à la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) de 0,1 mg.m-3 actuellement en vigueur.

C’est le principal enseignement d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), publié le 21 mai 2019. Un sujet dont elle s’était auto-saisie en 2015.

Plus des deux tiers de ces niveaux d’exposition concernent le secteur du BTP

En France, près de 365 000 travailleurs seraient exposés par inhalation à la silice cristalline, en particulier au quartz. L’Anses estime en outre entre 23 000 et 30 000 le nombre de travailleurs exposés à des niveaux excédant la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) de 0,1 mg.m-3 actuellement en vigueur, et plus de 60 000 à des niveaux excédant la VLEP la plus basse proposée au niveau international, établie à 0,025 mg.m-3. Plus des deux tiers de ces niveaux d’exposition concernent le secteur du BTP.

L’Agence formule ainsi une série de recommandations, à commencer par accentuer la prévention des expositions, mais aussi réviser la VLEP. Autres pistes : faire évoluer la surveillance médicale, et engager la révision des tableaux des maladies professionnelles existants.

Commentaires

L’Anses pointe les risques élevés pour la santé de la silice cristalline

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur