En direct

L’ancien hippodrome accueillera le grand stade de rugby

le 06/07/2012  |  EssonneFrance entièreCollectivités localesBâtimentSport

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Essonne
France entière
Collectivités locales
Bâtiment
Sport
Paris
Technique
Valider
RIS-ORANGIS -

Réunie en assemblée générale le 29 juin à La Baule, la Fédération française de rugby (FFR) a préféré le site de l’ancien hippodrome de Ris-Orangis (Essonne), à 25 km de Paris, pour l’implantation de son grand stade, à la zone d’entrepôts Sénia, à Thiais, à proximité de l’aéroport d’Orly.

La FFR met en avant l’accessibilité du site, au carrefour de l’A 6 et de la Francilienne, desservi par les lignes C et D du RER, et par le tram-train Massy-Evry à l’horizon 2017. Autre point fort , « un foncier vaste et sans contrainte ». Les 133 ha de l’hippodrome sont disponibles et libres de toute contrainte d’aménagement. Les 30 ha nécessaires à la construction de l’enceinte sportive seront vendus au prix des Domaines. Enfin, la forte implication des quatre collectivités locales porteuses de la candidature essonnienne a dû peser dans le choix de la FFR.

Accord-cadre

Quelques jours avant la réunion de La Baule, les villes de Bondoufle et de Ris-Orangis, la communauté d’agglomération Centre Essonne et le conseil général de l’Essonne ont voté un accord-cadre pour accompagner le projet de grand stade. Il prévoit la création d’un village populaire et familial tourné vers le sport, les loisirs, la nature et le bien-être, et le développement d’un pôle d’excellence des métiers de l’économie du sport.
Les collectivités s’engagent aussi à financer les infrastructures d’accès au site à hauteur de 60 millions d’euros, à construire une passerelle au-dessus de l’A 6 pour relier la gare RER D de Ris-Orangis/Bois-de-l’Epine au stade, et des parkings de proximité…
Le conseil général a, par ailleurs, accepté le principe de garantir les emprunts que contracterait la FFR dans la limite d’un montant maximal de 450 millions d’euros sur les 600 millions que représente le projet.

Equipement modulable

De 82 000 places, avec toit rétractable et pelouse amovible, l’équipement modulable pourra accueillir des manifestations sportives et culturelles. Le XV de France devrait y jouer cinq ou six fois par an. Trois équipes d’architectes travaillent déjà à sa conception : Arte Charpentier et HKS ; Foster and Partners et Regembal Architecture ; Populous et Atelier 2/3/4. La désignation du lauréat interviendra au dernier trimestre.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur