Réalisations

L’ancien consulat de Pologne pousse les murs pour se muer en «Arbre voyageur»

Mots clés : Hôtels et pensions de famille

Du soviétique au «so éthnique». Il aura fallu beaucoup d’ingéniosité et de sur-mesure pour transformer l’ancien consulat de Pologne et sa façade post-soviétique en hôtel 4 étoiles aux courbes désirables. Retour en image sur ce chantier qui a réussi à son pari en gagnant de l’espace en haut en bas et sur trois de ses côtés.

Coté cour, l’ancienne, coté rue, une nouvelle, mais qui rappelle l’ancienne. C’est ainsi qu’a été résolu le casse-tête de la conservation de la façade de l’ancien consulat de Pologne, situé boulevard Carnot en plein centre de Lille. C’est le spécialiste des façades, l’agence d’architecture Lilloise OP-EN et le BET VS-A qui ont assuré, une fois n’est pas coutume, l’ensemble de la maîtrise d’œuvre du projet pour leur «voisin» de bureaux, Marc Lelieur, maître d’ouvrage de ce projet atypique.

 

Courbes d’origine

 

«L’ancienne façade de style post-soviétique ne pouvait absolument pas être gardée telle quelle sur le boulevard. Elle n’aurait jamais pu répondre aux exigences phoniques et thermiques d’un hôtel. Nous avons donc proposé à l’architecte des bâtiments de France (ABF) de garder la façade originale sur le patio, aux contraintes phoniques moindres, et de refaire entièrement la façade coté boulevard mais en gardant les courbes d’origines dans le respect historique du dessein», résume Gontran Dufour, responsable des agences OP-EN et VS-A et architecte du projet. Pour mener à bien le projet, l’agence s’est associée avec le bureau d’études énergie Energypro qui partage également les mêmes bureaux à Lille.

 

Lames anodisées

 

Les courbes de la façade ont été redessinées par des lames anodisées en aluminium de couleur bronze. «Ces lames ont une triple fonction: préserver l’intimité dans les chambres, faire office de brise-soleil et garder les courbes d’origine en apportant une image plus contemporaine et plus attractive pour les usagers et les passants», détaille Gontran Dufour.

 

Pousser les murs

 

Pour gagner l’espace nécessaire à la réalisation de 48 chambres, de deux restaurants, d’une boulangerie et même d’un fleuriste, l’équipe d’architectes à dû ruser à tous les étages et «pousser les murs» un peu partout. «Nous avons agrandi un peu le bâtiment, en rez-de-chaussée, pour réussir à gagner 60 m2 devant, 60 m2 en sous-sol et, derrière, nous avons gagné 15 m2 sur le patio. Nous avons aussi construit un étage et demi supplémentaire, ce qui a permis de «viabilier» le projet», explique Gontran Dufour.

 

Pignon vitré

 

Pour réussir ce rehaussement, le cabinet a pu répartir les charges de la charpente sur les anciennes zones d’archives du consulat. «Ces zones ont été conçues pour supporter une charge d’une tonne au mètre carré, soit quatre fois plus que les autres zones», se félicite l’architecte. Pour gagner de la place, les architectes ont également eu l’idée lumineuse de récupérer les 70 cm existant en limite de propriété du lycée Carnot pour en faire un escalier de sécurité permettant notamment l’accès des pompiers. Cet escalier est masqué par un pignon vitré siglé d’un dessin d’arbre voyageur.

 

Aménagement sur-mesure

 

Pour utiliser au mieux l’espace l’intérieur, chacune des chambres de l’hôtel L’Arbre voyageur a dû être adaptée à l’ancienne configuration des lieux, avec une forme et un aménagement unique. «Tout le mobilier a été fabriqué sur-mesure. La décoration de l’hôtel a été réalisée par Rémy Motte», ajoute Gontran Dufour en déployant une des portes qui sert de séparation entre la chambre et la salle de bain. Transparente pour augmenter l’impression de volume elle devient opaque si on la déploie pour fournir plus d’intimité.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X