En direct

L’analyse des données sera cruciale pour garantir l’approche développement durable du secteur de la construction
Steve Cooper, vice-président Oracle Construction and Engineering Europe - © Oracle Construction and Engineering Europe
Tribune

L’analyse des données sera cruciale pour garantir l’approche développement durable du secteur de la construction

Par Steve Cooper, vice-président Oracle Construction and Engineering Europe |  le 20/08/2020  |  CoronavirusDataMondeConstruction bas carboneEmpreinte carbone

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Coronavirus
Data
Numérique
Monde
Construction bas carbone
Empreinte carbone
Stratégie nationale bas carbone
Emissions de GES
Smart City
Valider

Le secteur de l’ingénierie et de la construction souffre d’un retard en matière de gestion et d’analyse des données, alors même que la data pourrait apporter un concours précieux pour mener des actions conformes aux enjeux liés au développement durable.

La crise sanitaire a montré avec quelle rapidité les niveaux de pollution pouvaient diminuer et nombreux sont ceux qui refusent un retour au « monde d’avant » sur un plan environnemental.

En matière de construction également, les pratiques écologiques ont progressé. La pression des gouvernements et des clients pour des édifices plus durables se fait sentir, tant pour les produits finis que pour les procédures de construction. Il s’agit non seulement de respecter les normes écologiques en vigueur, mais aussi de développer un programme de RSE (responsabilité sociale des entreprises).

En France, la nouvelle stratégie nationale de réduction de l’empreinte carbone prévoit la décarbonation quasi complète du secteur du transport, de l’énergie et du bâtiment à l’horizon 2050. Or, le secteur du bâtiment a vu son bilan carbone se détériorer de 8% entre 2014 et 2017.

Pour faire face à ce défi, les entreprises de construction pourraient donc miser sur l'analyse des données.

Le bâtiment et la donnée, une relation laborieuse

L'industrie de la construction a une relation particulière avec les données. Alors que certains secteurs sont devenus extrêmement matures sur le sujet, de nombreuses entreprises de construction sont loin d’avoir adopté l’analyse des données. Les constructeurs et ingénieurs se tournent vers les données pour mesurer le carbone, afin de se situer par rapport aux objectifs de développement durable. Mais cela reste une simple mesure de conformité pour les entreprises qui cherchent avant tout à réduire le risque d'être pénalisées pour avoir enfreint la réglementation carbone.

Mais il est possible de faire beaucoup plus avec ces données. Si elles sont utilisées au maximum de leur potentiel, l’analyse des données peut véritablement révolutionner la façon dont nous construisons non seulement les bâtiments, mais aussi les villes entières et les projets majeurs d'infrastructures publiques. Plutôt que d'utiliser les données simplement pour examiner le caractère écoresponsable des méthodes de construction actuelles, l'analyse des données peut être appliquée à l'ensemble du cycle de vie de la construction dans les phases de planification, de construction et d'exploitation, pour s’assurer que les nouveaux édifices sont bâtis tant que faire se peut suivant des modèles de développement durable sur le long terme. Utilisées correctement, les données seront la clé pour faire évoluer les industries de la construction et de l'ingénierie vers des méthodes prenant en compte le développement durable.

Construire des villes intelligentes

Alors que l’on en vient à développer nos villes de façon plus réfléchie, les activités de construction s’appuieront davantage sur l’analyse de données dans tous les domaines. De nombreuses villes intelligentes (celles que l’on qualifie de « smart cities ») bénéficient d’un accès à des données en temps réel sur l'environnement bâti, ce qui permet d'obtenir des informations sur l'efficacité énergétique, les émissions et la façon dont les citoyens « utilisent » la ville. Ces villes sont conçues pour être aussi efficaces que possible, puisqu’elles s’alignent sur la façon de vivre des habitants. Elles utilisent, et fournissent des données de manière cyclique  : elles mettent à profit l’information pour leur fonctionnement mais elles se nourrissent aussi de nouveaux éléments afin d’améliorer ce qui peut ou doit l’être.

Une ville comme Amsterdam est un bon exemple. Elle est devenue plus « intelligente » via l’amélioration de ses infrastructures séculaires grâce à la technologie, en devenant plus durable après avoir procédé à des changements faisant suite à l’analyse des données. Ces dernières sont générées via l’internet des objets (IoT, « Internet Of Things »), avec un suivi de la congestion du trafic, de la consommation d’énergie et du gaspillage de l’eau.



L’analyse de données pour les constructions futures

Mais ces idées ne sont pas seulement pertinentes pour le présent. Les données recueillies par ces dispositifs, une fois analysées, peuvent contribuer à guider le développement futur de tout nouveau projet ou ville dans son intégralité, dans une approche plus durable dès le départ. Prenez des villes comme Neom et Al Qiddiya en Arabie Saoudite : toutes deux sont en train de sortir du sol. Elles offrent aux entreprises de construction une excellente occasion d'analyser et d'utiliser les données de villes déjà existantes pour assurer la durabilité de ce type de projets urbains, dès les premières étapes .

À plus petite échelle, utiliser l’analyse des données est aussi pertinent pour tout bâtiment ou élément d'infrastructure. Les méthodes de développement peuvent être plus durables, l’empreinte carbone peut aussi être améliorée sur la base des enseignements tirés de projets antérieurs. Il est également possible de réduire les déchets induits par les processus de construction. Si nous pouvons prendre les données des villes et des bâtiments intelligents existants pour comprendre les besoins, les tendances et les comportements humains, alors les bâtiments seront en mesure de fonctionner de la manière la plus efficace possible en termes de ressources, et de réduire considérablement l'empreinte carbone.

Les exigences sont plus fortes que jamais puisque la crise a replacé l’environnement au cœur des attentes et les entreprises de construction ont l’opportunité d’adopter l’analyse des données afin de les aider à construire plus durablement. L’idée est de déceler ce dont l’homme a réellement besoin dans les villes et les bâtiments. Il faut mieux comprendre quels sont les tendances et comportements humains. L'analyse des données va changer non seulement la façon dont les choses sont construites, mais aussi les choses qui seront construites. La collecte de données va ainsi naturellement accroître le volume de connaissance à disposition, pour non seulement être plus écologique dès à présent, mais aussi construire les fondations d’une industrie plus verte pour l’avenir.

Sur le même sujet Technologies - La smart city aux petits soins pour ses habitants

Commentaires

L’analyse des données sera cruciale pour garantir l’approche développement durable du secteur de la construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur