Logement

L’Anah dévoile son plan de bataille pour son programme Habiter Mieux

Mots clés : Artisanat - Efficacité énergétique - Politique du logement

Pour atteindre l’objectif de 75 000 ménages accompagnés en 2018 dans le cadre du programme d’aides à la rénovation énergétique « Habiter Mieux », l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a rendu plus lisible son offre. En parallèle, l’Agence travaille à l’élaboration de nouveaux prêts, à la dématérialisation des dossiers et à la création « d’un lien de confiance avec les artisans ».

Habiter Mieux est sous le feu des projecteurs. Alors que la Cour des comptes a rendu un rapport « encourageant » sur le programme piloté par l’Agence nationale pour l’habitat (Anah), cette dernière organisait ce 6 avril 2018 sa première édition du « Moment Pro Habiter Mieux », une journée de rencontres professionnelles. L’occasion de faire le point sur son dispositif d’aide à l’amélioration énergétique des logements privés des ménages à revenus modestes.

Avec un objectif d’accompagnement de 75 000 ménages pour l’année 2018, et de 750 000 sur 10 ans, Habiter Mieux n’a pas le choix. Le programme devra passer à la vitesse supérieure, alors qu’il n’a permis la rénovation que de 52 266 logements en 2017. « Nous avons compris les besoins et nous l’avons fait évoluer », tente de rassurer Valérie Mancret-Taylor, la directrice générale de l’Anah. Ainsi, l’agence a créé deux offres : Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité. Si la première permet un accompagnement des ménages par un opérateur-conseil, la seconde finance trois types de travaux au choix (changement de chaudière, isolation des murs et isolation des combles). A également été créée une déclinaison du programme en faveur des copropriétés, avec « Habiter Mieux Copropriétés », lancée en 2017. « Nous voulons accompagner 10 000 logements en copropriété en 2018 », annonce Vincent Perrault, responsable du programme Habiter Mieux.

 

Dématérialisation des aides

 

Pour Valérie Mancret-Taylor, l’Anah et Habiter Mieux se trouvent dans les conditions idéales pour atteindre leurs objectifs. « Notre budget est stabilisé en ce début 2018 et les moyens ont été attribués en fonction des objectifs poursuivis. » L’agence promet ainsi de travailler sur certains points, à commencer par la réduction du reste à charge pour le particulier, une fois les aides pour la rénovation versées. Un problème que la Cour des comptes a mis en évidence dans son rapport. « Le reste à charge pourra être mieux traité grâce à un système de prêts actuellement en cours d’élaboration au sein de nos services », annonce la directrice générale de l’Anah.

Autre chantier à l’œuvre : la dématérialisation des aides. L’agence déploie actuellement son service en ligne, monprojet.anah.gouv.fr, dans les régions Grand Est, Bourgogne Franche-Comté, Hauts-de-France, Normandie, Pays de Loire et Occitanie. Il sera disponible partout en France fin 2018 et permettra également le traitement des dossiers des syndicats de copropriétaires et des propriétaires bailleurs. Aussi, pour être certaine qu’Habiter Mieux atteigne l’ensemble des ménages modestes, l’agence compte développer une « démarche d’inclusion numérique », qui passera par un accompagnement plus soutenu des ménages et une « création de nouveaux métiers et savoir-faire pour aider ces invisibles », soutient Vincent Perrault.

Enfin, l’agence veut « redévelopper le lien de confiance avec les artisans. Certains ont besoin d’un nouvel éclairage sur notre activité », observe le responsable du programme Habiter Mieux, qui compte nouer un dialogue rapproché avec « les acteurs du monde du négoce et de l’énergie. » Objectif : que ces professionnels se fassent le relai du programme de rénovation auprès des ménages.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X