En direct

L’ambition planétaire de la fondation niçoise du paysage
Miichel Péna, paysagiste (à gauche) préside l'association de préfiguation de la Fondation Paysage soutenue par Christian Estrosi (à droiite) - © © Laurent Miguet

L’ambition planétaire de la fondation niçoise du paysage

Laurent miguet |  le 04/06/2018  |  ArchitectureAménagementAlpes-MaritimesEtat

Sur les hauteurs de Nice, l’abbaye de Roseland abritera la fondation Paysage. Christian Estrosi, maire de la ville, et Michel Péna, paysagiste, ont profité du salon Jardins, Jardin pour dévoiler le projet.

« De Beyrouth à Moscou et jusqu’en Chine, toutes les personnes intéressées par la fondation Paysage partagent la même vision et les mêmes attentes de solutions. Tous aiment Nice et l’identifient comme l’épicentre naturel d’un tel projet ».

Président de l’association de préfiguration de la fondation Paysage, le paysagiste Michel Péna entend mobiliser le réseau qu’il a tissé au fil des commandes internationales, pour amplifier le message planétaire de sa profession : « J’approfondis à Nice l’idée de la Ville fertile que nous avons portée à Paris, avec l’exposition de 2011 à la Cité de l’architecture et du patrimoine : marier la poésie et la science, la nature et la culture ; arrêter de se morfondre sur la catastrophe écologique pour ramener la planète sur la voie de la vie », s’enflamme le paysagiste.

Magie du lieu

L’amour d’un lieu a catalysé le projet : en haut de l’Avenue Napoléon III – du nom de « l’inventeur du paysage français et niçois » selon Michel Péna – se dresse le bâtiment du XVIIe siècle avec vue imprenable sur la baie des Anges, desservi à partir de cette  fin juin par le tramway.

« Sans vie depuis 40 ans, cette belle demeure s’est enrichie au début du XXe siècle d’un clocher et des colonnes du cloître Daurade, démontées à Toulouse et remontées à Nice par un antiquaire du coin. Mon ami Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, ne m’en voudra pas : sa ville profitera aussi des travaux de la fondation », s’amuse Christian Estrosi.

Le 30 mai en ouverture du salon Jardins Jardin aux Tuilieries Stéphane Bern (au centre) et à sa gauche François de Mazières (maire de Versaille) et Stéphane Marie ont manifesté leur soutien à Michel Péna et Christian Estrosi.
Le 30 mai en ouverture du salon Jardins Jardin aux Tuilieries Stéphane Bern (au centre) et à sa gauche François de Mazières (maire de Versaille) et Stéphane Marie ont manifesté leur soutien à Michel Péna et Christian Estrosi.

Relancée par ce projet, la complicité entre le maire et le paysagiste s’est nouée au début de la décennie, sur le chantier du parc du Paillon, plébiscité en 2017 par 1,5 million de visiteurs. « Tu as offert à des générations de niçois le plaisir de faire tomber le mur de la honte, cette gare routière qui cachait la ville du XIXème siècle et la séparait des façades baroques de la vieille ville », a rappelé Christian Estrosi.

Le maire a convaincu d’anciens champions de sport mécanique d’apporter leur notoriété au projet, également soutenu par deux figures médiatiques de la culture et du patrimoine : Stéphane Bern et Stéphane Marie. L’ancien ministre Jean-Jacques Aillagon, le philosophe Edgar Morin et la directrice de l’Institut Ecologie et environnement du CNRS, Stéphanie Thiebault, participent au comité de parrainage, à côté du conseil scientifique de l’Unesco.

Quête financière

Cinq thèmes ponctueront les travaux de la fondation : Science et arts, convergences et connexions avec le monde de l’entreprise, paysages du changement climatique, accompagnement des territoires démunis, promotion de la ville fertile. Un centre de formation contribuera à son rayonnement : le Nice International Landscape Center. Déjà dotée d’une équipe de six personnes, l’association de préfiguration compte sur ses futurs sponsors pour transformer ses ambitions en programmation.

Commentaires

L’ambition planétaire de la fondation niçoise du paysage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX